La série Stephanie Plum – Janet Evanovich

Publié le par Pimpi

Beaucoup d’entre vous connaissent Janet Evanovich et partagent mon intérêt pour les aventures de son héroïne principale, Stephanie Plum. Cela fait environ une dizaine d’année que j’ai découvert Janet Evanovich et que je suis les aventures de Stephanie quasi religieusement. Aux alentours du onzième ou douzième tome, j’ai relu toute la série d’un bloc (une chose que je ne conseille pas, quand même, car si c’est hilarant, c’est assez répétitif, alors douze fois la même chose, à la fin, on ne trouve plus ça drôle)…

 

Pendant mes vacances, j’ai rattrapé mon retard concernant les « in-betweens ». J’ai donc avalé Visions of Sugar Plum, Plum Lovin’ et Plum lucky en quelques jours (avec d’autres livres extraordinaires dont je vais bientôt vous parler). Et comme faire un billet pour chaque roman de la série serait bien trop répétitif et pas vraiment intéressant pour vous, chers lecteurs, j’ai eu plutôt envie de vous proposer une courte présentation de la série et des personnages principaux.

 

Stephanie Plum était vendeuse en lingerie. Elle était mariée à Dickie Orr. Environ 15 minutes après le mariage, elle a surpris Dickie dans la cuisine (je crois), en train de passer joyeusement son temps avec Joyce Barnhardt, à qui elle voue une haine féroce depuis ce moment-là. Ni une, ni deux, Stephanie quitte son mari. Quand commence la série, Stephanie perd son emploi et se voit contrainte de forcer son cousin Vinnie à lui donner du travail. Vinnie tient une agence de cautionnement. Stephanie va donc devoir s’improviser chasseuse de prime.

 

Dans cette aventure, elle partage d’abord la vedette avec Joe Morelli. Bad guy convertit en flic de choc, il paraît qu’il est tout dur de partout (mmmmm… enfin, les muscles, surtout, n’allez pas chercher des sous-entendus là où il y en a !). Il a un physique à se pâmer et a fait craquer toutes les filles de Trenton dans sa jeunesse. Aujourd’hui flic en civil, il « redécouvre » Stephanie et elle lui plait bien. Et en même temps, elle l’exaspère… entre eux deux, c’est électrique !

Un peu plus loin dans l’aventure apparaît Ranger. Carlos Manosa de son vrai nom. Chasseur de prime de chic et de choc, d’origine cubaine, il a le physique et les muscles de l’emploi (et un gel douche à tomber par terre). Il prend rapidement Stephanie sous son aile et va lui apprendre les ficelles du métier. Lui aussi, on a vite fait de se pâmer devant lui sans s’en rendre compte. Mais il semble difficilement abordable (sauf pour Stephanie, bien entendu, qui elle, a droit aux vêtements Rangeman !).

Le troisième sexy man de la saga apparaît uniquement dans les novellas, il s’appelle Diesel, il est blond, il a une tête de vrai bad boy, mais super sexy et il a un gros faible pour Stephanie. Il a des pouvoirs magiques, un peu (en fait, il est capable de retrouver les gens sans GPS, ou presque et il est diplômé du MIT, il est super intelligent, super baraqué et super habile de ses mains (ça laisse rêveuse, hein ?)).

 

Face à ce trio, une cascade de personnages secondaires tous plus drôles les uns que les autres. Mami Mazur, avec ses rendez-vous chez le coiffeur, haut lieu de discussion de toutes les femmes de son âge, qui ne sort jamais sans son arme et n’aime rien tant que les veillées funéraires chez Stiva. Lula, ancienne prostituée « africaine-américaine » qui s’habille avec ces vêtements deux tailles trop petits, fait du classement chez Vinnie. Enfin, quand elle ne joue pas les sidekick de Stephanie. J’adore Lula. Elle me fait toujours mourir de rire avec ses répliques et c’est vraiment un des personnages majeurs qui font que les romans sont si drôles. Il y a également la mère de Stéphanie, qui préfèrerait mille fois que sa fille travaille à l’usine de boutons plutôt que de se faire tirer dessus à tout bout de champ et de voir ses voitures exploser tous les quatre matins. Quand ça ne va pas, elle repasse (j’aimerais bien lui apporter mon linge, d’ailleurs, ça m’arrangerait). Et elle cache des bouteilles d’alcool dans un des placards de la cuisine. Il y a bien entendu toute une brochette d’autres personnages tous plus cocasses les uns que les autres, mais je ne veux pas trop en dévoiler, alors je vous laisserai le plaisir de la découverte…

 

Ce qui fait également le succès de la série, outre la sexytude avérée des personnages masculins, la sensualité de certains passages et l’extrême drôlitude des personnages secondaires, ce sont toutes les scènes cocasses dont est truffé le roman. Stephanie est comme qui dirait un peu maladroite et elle a le don de se fourrer dans des situations impossibles, qui, si elles sont hilarantes pour le lecteur, le sont beaucoup moins pour elle. Elle est réputée dans Trenton pour avoir mis le feu au salon funéraire un jour (pas de sa faute), par exemple, et pour tout un tas d’autres aventures toutes plus cocasses et hilarantes les unes que les autres. Alors certes, les intrigues ne sont jamais bien profondes et tout le monde sait que tout finira bien à la fin, mais on ne lit pas Stephanie Plum pour l’intrigue. Oh non… on la lit pour Morelli (*soupirs*), pour Ranger (*resoupirs*), pour Lula et pour Mami Mazur (*éclats de rire*) et pour Stephanie elle-même, bien sûr !!!

 

Parce que je sais que vous en mourrez d’envie, voici la liste complète de la saga de Stephanie Plum, dans l’ordre, s’il vous plait !

 

One for the money (La prime)

Two for the dough (Deux fois n’est pas coutume)

Three to get deadly (A la une à la deux, à la mort)

Four to score (Quatre ou double)

High Five (Cinq à sexe)

Hot Six (Six appeal)

Seven Up (Septième ciel)

Hard eight (Le grand huit)

Visions of Sugar Plum (non traduit)

To the nines (Flambant neuf)

Ten big Ones (non traduit)

Eleven on Top (non traduit)

Twelve sharp (non traduit)

Plum lovin’ (non traduit)

Lean mean thirteen (non traduit)

Plum lucky (à ma connaissance, non traduit)

Fearless fourteen (non traduit)

Plum spooky (à venir)

Finger lickin’ Fifteen (à venir)

 

Je me suis arrêtée au 13è opus. J’attends la sortie en poche du 14 avec impatience, paraît que Morelli y est à l’honneur ! Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas eu un Morelli sexy et hot !

 

Et en parallèle, j’ai commencé de lire la série des Full. Je n’ai lu que le premier pour le moment, Full House, mais j’ai Full Tilt dans ma PAL et je me prendrai les autres assez rapidement. Sans oublier les romance novels… Chouette, chouette, chouette ! Des lectures drôles à intercaler entre les classiques de mon challenge ABC

 

Après tout cela, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture et une bonne découverte à tous ceux qui ne connaissent pas encore le talent de Janet !

Publié dans Janet Evanovich

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

CORBIER FIO 14/01/2011 18:28



est-ce qu'il y a à venir d'autres parutions en français des livres je janet evanovitch



Pimpi 18/01/2011 18:02



Mmmm, je ne sais pas, je les lisais en anglais alors je ne sais pas à quel tome la série s'est arrêtée en français, malheureusement!



Capsule 30/06/2010 10:17



Il ne faut pas perdre espoir. Avec le film qui devrait sortir en 2012, on a une chance de voir un éditeur reprendre la traduction.



Pimpi 02/07/2010 15:25



Oui, je suis d'accord avec toi!


Croisons les doigts!



niki 29/06/2010 22:06



Bonjour à toutes, j'adore la série Plum qui malheureusement s'arrête à flambant neuf en français. J'avais appelé l'éditeur français qui m'avait dit (il y a environ 1 an) que l'auteur
demandait beaucoup trop cher pour leur accorder la traduction de la suite !! c'est une honte, j'ai été déçue et j'ai peu d'espoir qu'on arrive à avoir la suite en français! Quel dommage car
fantasmer sur les hommes de sa vie, quel bonheur!! Et quelle bonne humeur après cette lecture!!



Pimpi 02/07/2010 15:23



Ah oui, les droits de traduction sont devenus trop chers? Quel dommage..... espérons que la sortie du film relancera la traduction!



Capsule 27/04/2010 00:16



Les éditions qui ont traduits les 9 premiers tomes n'ont pas acheté les droits d'auteur pour les livres suivants. J'espère qu'avec le film (adaptation de "la prime"), d'autres éditeurs vont
s'interesser aux histoires de notre petite Stephanie Plum. J'ai lu les tomes 10, 11 et 12 en anglais malgré mon niveau catastrophique (un bon dico et c'est plutôt facile) mais j'attends la
traduction avec impatience tout de même. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts et attendre.



Pimpi 28/04/2010 19:28



Elles n'ont pas acheté les droits d'auteur????? Mince, mais c'est vraiment dommage ça!!


Je vais croiser les doigts pour tous les lecteurs qui attendent la traduction alors!!!



SO 20/03/2010 14:37


Je suis incapable de lire l'anglais alors j'aimerai bien savoir si la traduction des autres tomes va arriver un jour depuis le tps que j'attends... :/
des infos?


Pimpi 21/03/2010 17:21


Euh, non, je t'avoue que je ne sais même pas à quel tome la traduction s'est arrêtée, donc je serais bien en peine de te dire quand la traduction va reprendre...