Val de Grâce – Colombe Schneck

Publié le par Pimpi

Est-ce qu’on me pardonnera d’avoir été aimée à ce point ?

 

C’est en cette simple et unique phrase que consiste la présentation de l’éditeur. Et cette seule phrase résume à elle seule le roman. Car ce court roman, rédigé à la première personne, comme des mémoires, raconte la vie de Colombe, l’auteur, dans le Val de Grâce.

 

Val de Grâce, c’est ainsi que la famille Schneck avait surnommé l’appartement qu’elle occupait dans le quartier du même nom, en plein coeur de Paris. Un appartement cossu et riche, bien que la trame des rideaux soit usée jusqu’à la corde. Et c’est dans cet appartement que la petite Colombe a vécu les plus belles années de sa vie. Sans le savoir. L’ère du Val de Grâce a pris fin avec la maladie de sa mère. Une maladie incurable et fulgurante. Suite à cela, la famille a dû vendre les meubles et l’appartement. Ce fut l’occasion pour Colombe, alors 36 ans, de revenir sur sa vie. Sur le bonheur qu’elle y a connu. Réaliser à quel point elle avait été aimée par ses parents, combien elle avait eu de la chance. Tout le temps qu’a duré l’ère du Val de Grâce, elle n’a jamais appris ce que c’était que le sacrifice, la valeur de l’argent, elle n’a pas appris que dans la vie, on n’a pas toujours ce qu’on veut car elle, elle avait tout ce qu’elle voulait. Elle a dansé avec Fred Astaire et est allée visiter l’Écosse à la recherche du monstre du Loch Ness. Elle a vécu pendant des années dans l’insouciance de l’enfance, et cette insouciance s’est prolongée bien au-delà de l’âge normal. Et aujourd'hui, à l'heure de la douleur, pour pouvoir continuer à vivre, il faut dire au revoir à son passé.

 

Ce roman est en fait une suite de petits détails de la vie au Val de Grâce. Rien de larmoyant mais en même temps, le ton est emprunt de tristesse et de regrets, comme si l’auteur regrettait de ne pas avoir réalisé à l’époque la chance qu’elle avait. Qu’elle n’avait pas assez apprécié toutes ces choses qu’elles considéraient comme normales à cette époque-là. Et qu'aujourd'hui, il est trop tard.

 

Je dois avouer que j’ai bien aimé ce livre et les quelques heures de lectures que j’ai passées en compagnie de Colombe Schneck. Vous vous en serez sûrement rendus compte, chers lecteurs, mais ce n’est généralement pas le genre de roman vers lequel je tends naturellement. Je dois confesser que je suis très peu au courant de l’actualité littéraire en général, et de l’actualité littéraire francophone encore moins, seuls vos blogs me sortent de mon inculture. Donc, si Leiloona ne m’avait pas conseillé de le lire (merci Leiloona), je crois bien que je n’aurais tout simplement jamais lu ce livre ! Mais voilà, je l’ai lu et au final, j’ai bien aimé. On se laisse facilement emporter par le style de l’auteur et les pages défilent sans qu’on s’en rende compte. Pendant quelques 130 pages, on partage la vie de cette petite fille qui a quand même eu une enfance plutôt magique et on s’imagine à sa place.

 

Toutefois, je me retrouve là devant mon ordinateur, quelques jours après avoir lu ce livre, et rien d’autre ne me vient. Est-ce un signe que ce livre, malgré le plaisir que j’ai eu à le lire, ne restera pas longtemps dans ma tête ? Je pense que oui… Le livre est très bon, c’est incontestable, mais malgré tout, il ne m’a pas marquée outre mesure.

 

C’est donc sur cette fin un peu abrupte que je vais m’arrêter. Je crois d’ailleurs que je viens d’écrire le billet le plus court de l’histoire de mon blog, chers lecteurs ! Et puisque l’inspiration me manque, je m’en vais lire un peu !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Florinette 29/01/2009 17:46

J'avais mis ta réponse en attente, le temps que je retrouve de la communication...Le style m'a bien plu, c'est surtout la narratrice qui à force de se plaindre pour un oui ou pour un non a fini par me lasser !

Pimpi 29/01/2009 19:39


Ah je comprends. C'est vrai que j'étais contente que le livre soit court car je pense que ça m'aurais gênée aussi au bout d'un moment... je ne sais pas si je retenterai un autre livre d'elle. Pas
pour le moment du moins!


Nanne 28/01/2009 13:40

C'est tout simplement l'histoire d'une pauvre petite fille qui était trop heureuse pour s'en rendre réellement compte, Pimpi ... Est-ce que ce genre de thème reste imprimé dans la mémoire des lecteurs ?? J'en doute. Mais, je te rassure, tu le racontes très bien ;-D

Pimpi 28/01/2009 18:33


Merci de me rassurer. C'est vrai qu'au final, il n'y a pas grand chose à dire de l'histoire et que ce n'est pas forcément le genre de livre inoubliable... j'ai bien aimé quand même, mais ce fut
très passager!


Karine :) 23/01/2009 17:06

Je crois que ça me plairait... J'aime bien les trucs nostalgiques, normalement!  Je l'avais déjà noté, d'ailleurs!!!  Et puis, le petit déjeuner était bien?? :))

Pimpi 23/01/2009 19:10


Oui, le petit déjeuner était sympa : doughnuts et muffin, une tasse de thé pommes-cannelle, que du sucré!


Karine :) 23/01/2009 17:06

Je crois que ça me plairait... J'aime bien les trucs nostalgiques, normalement!  Je l'avais déjà noté, d'ailleurs!!!

Pimpi 23/01/2009 19:09


En plus, tu l'auras lu en une heure, au rythme auquel tu lis habituellement... donc ça se verra plus dans ton portefeuille que dans ta PAL ! Je serais curieuse de connaître ton avis sur ce roman !
Bon, il a quand même un gros défaut... Max n'y est pas!! Ni aucun sexy man!


Florinette 23/01/2009 16:39

Il faudrait que je retente avec cette auteure, car j'avais lu son premier roman "Sa petite chérie" et n'avais pas été très emballée...Bon week-end Pimpi !

Pimpi 23/01/2009 19:08


Est-ce le style de l'auteur ou le thème du roman qui t'avait déplu? Parfois, il suffit de pas grand chose pour qu'on accroche pas...

Très bon week-end à toi aussi Florinette !