Jeanne, Fille du Roy – Suzanne Martel

Publié le par Pimpi

Élevée par un grand-père braconnier, puis par des religieuses, Jeanne Chatel quitte la France pour faire partie du premier contingent de jeunes filles à marier qui font la traversée vers le Nouveau Monde. En échange d'un droit de passage et d'une dot, les « filles du Roy » ont une seule mission: peupler la Nouvelle-France. À Ville-Marie, Jeanne épouse, sans même avoir remarqué la couleur de ses yeux, le seigneur Simon de Rouville. C'est dans une cabane en bois rond, en pleine forêt, que Jeanne découvre, en même temps que l'amour, les rigueurs de l'hiver et les défis des grands espaces canadiens.

 

Chers lecteurs, cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman historique, mais la préparation de la visite de la vieille ville de Québec il y a deux semaines et mon intérêt actuel pour les romans portant sur les Filles du Roy, ces jeunes orphelines françaises qui se sont portées volontaires pour aller s'installer dans la colonie de la Nouvelle France afin de s'y marier et de fonder une famille (le but ultime étant de peupler la colonie, qui comptait à l'époque pas assez de femmes pour assurer le renouvellement de la population) m'ont incitée à lire rapidement ce roman après qu’il m’a été chaudement recommandé par Allie.

 

Et ce roman, chers lecteurs, je l’ai adoré. C’est une histoire très romancée bien entendu, avec ce qu’il faut d’eau de rose pour satisfaire la romantique que je suis et suffisamment de détails historiques pour étancher ma soif de découvertes.

 

Dans ce roman, on découvre à travers les yeux d’une jeune fille assez aventurière et plutôt farouche l’aventure qu’ont vécues les Filles du Roy lors de leur arrivée en Nouvelle-France. La découverte de leur terre d’accueil, de ses forêts et de ses plaines, qu’elles aperçoivent depuis le bateau alors qu'elle remonte le Saint Laurent pour s'établir à Québec ou à Ville-Marie (l'ancêtre de Montréal), les premières craintes face à un pays relativement sauvage encore, la peur des autochtones, réputés pour piller les maisons et sclaper les habitants, la découverte du froid et des hivers rigoureux…

 

Alors certes, la manière dont l’histoire est romancée fait apparaître cette aventure comme merveilleuse, comme belle et facile, alors que ça n’a sûrement pas été le cas pour toutes les jeunes filles qui sont venues s’installer ici. J’imagine que toutes ne sont pas tombées sur un mari séduisant et tout à fait à leur goût, que toutes n'ont pas supporté l'hiver aussi bien ni aussi facilement, que toutes ne se sont pas fait un nom en tant que guérisseuse au sein des communautés autochtones, que toutes n’ont pas eu le cran de Jeanne face à certaines situations qui semblaient bien périlleuses. Que toutes, en bref, n’ont pas eu la vie aussi facile que l’héroïne du roman. Parce que je dois bien le reconnaître, malgré les difficultés qu’elle rencontre, la jeune Jeanne connaît quand même une vie pas trop trop difficile. Elle traverse bien sûr des crises, elle doit bien évidemment surmonter des obstacles pour mériter son droit au bonheur, mais tout s’arrange toujours, au final. Et relativement rapidement. Mais qu’importe. On se laisse emporter dans l'histoire, dans la découverte du pays et de ses beautés... Le style de Suzanne Martel est prenant, enlevant et on a vite fait de se laisser prendre au jeu.

 

Et puis, j’aime à penser que peut-être, dans une vie antérieure, j'ai moi-même été Fille du Roy, que j’ai entrepris cette aventure, comme elles. Que ma sensation d’être chez moi au Québec vient de là. Impossible ? Sûrement. Sauf en rêve…

 

En résumé, chers lecteurs, un roman extra, une très très belle découverte, de celles qui donnent envie de se plonger dans un sujet, dans une époque, dans un autre monde. Un roman qui m'a donné l'envie lire d’autres romans sur ces jeunes filles qui m'ont précédée dans cette merveilleuse aventure que représente la découverte du Québec.... un roman que je recommande très chaleureusement!!!

 

Petite anecdote sur ce roman : à la bibliothèque nationale, il est classé à la fois en jeunesse et dans les romans historiques. Dans d’autres bibliothèques, il est classé dans les romans adultes. Et dans les librairies du Québec, il est classé en jeunesse. Comme pour Set in stone, il semble que tout le monde ne soit pas d'accord sur la nature du roman!

 

Jeanne, fille du Roy

Suzanne Martel

Fides

254 pages

4 /5

Publié dans Romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

hhhaurelia 22/02/2011 02:44



ce livre est vraiment bon.


meme les ados aiment ca. Au debut, c'est legerement ennuyant mais faut pas se decourager.



Pimpi 24/02/2011 19:40



Entièrement d'accord avec toi!!



Isabelle 06/10/2010 14:38



J'ai bien dû le lire ving fois durant mon adolescence ! :)


J'adore ce livre, tout simplement. Peu importe qu'il ne soit pas réaliste, c'est un réel plaisir de lecture !


Je l'ai relu l'an passé, et je confirme que, même les années passant, je trouve toujours qu'il s'agit d'un excellent roman !



Pimpi 06/10/2010 21:30



Tant d'enthousiasme, ça fait très plaisir à lire, en tout cas!



Karine:) 29/06/2009 16:40

Oh, my god... que de souvenirs!!!  C'était lecture obligatoire en secondaire 2, ça, à mon école!!!  Je me rappelle que j'avais aimé, mais je me rappelle très peu de l'histoire!!

Pimpi 01/07/2009 03:23


C'est vrai, tu l'as lu en secondaire ????
Il est vraiment bien, j'ai adoré !! Ca ne m'étonne pas que tu aies aimé, en tout cas, c'est romantique à souhait!!!


Allie 22/06/2009 04:49

J'étais certaine qu'il te plairait! Je suis ravie que tu ai apprécié! :) Je garde un très beau souvenir de lecture de ce beau roman!

Pimpi 23/06/2009 01:28


Oui, tu ne pouvais pas te tromper en me le conseillant ! J'ai adoré!!!!


Stephie 21/06/2009 21:42

Ce bouquin me tente bien, je le note, merci !!

Pimpi 23/06/2009 01:28


De rien, il semble que ce soit une référence sur le sujet !!! J'espère qu'il te plaira !!!