En cours

QuêteDÉternité

Quête d'éternité (Filles de lune #4)  - Elisabeth Tremblay

Relecture presque finie, je vais pouvoir lire le dernier tome.

 

 

***********

16/06/2012

Bon, l'été a fait son apparition dans nos lointaine contrées!

Et j'ai perdu le contrôle de ma PAL alors que je n'achète pas de livres.

Cherchez l'erreur... :D

 

 

 

 

************

21/03/2012 : 180 livres

Pour voir ma PAL et ma LAL

Find me on FB

Ma vie fascinante de LCA

 

 

Défis de l'année 2010

 

Une année en Russie 

Le défi

Le récapitulatif des billets


Défi English Classics de Karine

 

Défi Lire en VO de Bladelor

 

CHALLENGE-2-EUROS.jpgDéfi Folio 2 euros de Cynthia


*************************************

Défis de l'année 2011

 

Une année en Russie, édition 2011

LogoUneAnnéeEnRussie

Le billet récapitulatif

 

 

 

 

rrc2011large  Romance Reading Challenge 2011

  (5/5)

 

logofindeserierbordeau

Fin de séries

 

chateau13bis

Vie de château  

Le défi

  Le récapitulatif

Les idées de lecture 

  (6/8)

 

****************

Les défis de l'année 2012


Logo OnceUponATime

Once Upon A Time...

Le défi

Le récapitulatif

Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles
Samedi 27 juin 6 27 /06 /Juin 15:08

Comment peut-on être sûr que l’on a trouvé la bonne personne? Peut-on vraiment aimer celui avec lequel on vit lorsqu’on on ne peut pas oublier celui qui est parti? Ellen et Andy sont mariés depuis à peine un an et leur vie est parfaite. Ils s’aiment plus que tout, représentent tout l’un pour l’autre et chacun fait ressortir ce qu'il y a de mieux chez l'autre.

Mais un beau jour, Ellen tombe par hasard sur Leo, qu’elle n’avait pas revu depuis huit ans. Leo. Celui qui faisait ressortir ce qu’il y avait de pire en elle. Celui qui luI a brisé le coeur en la quittant sans aucune explication. Celui qu’elle n’a jamais pu totalement oublier. Sa réapparition ravive une flamme étouffée. Ellen se demande alors si la vie qu’elle mène est vraiment celle qui lui était destinée...

 

Quand je suis en panne d’inspiration, ou que les romans précédemment lus ne m’ont pas particulièrement emballée, je me tourne souvent vers de la chick lit. Ça vaut ce que ça vaut, mais la chick lit a toujours été un remède idéal pour moi. Cette fois-ci n'a pas fait exception...

 

Ellen, photographe, est mariée à Andrew et est heureuse en ménage. Du moins, c’est ce qu’il semble et c’est ce qu’elle croyait, jusqu’à ce que son grand amour d’antan, qui l’a tant fait souffrir quand il a décidé de mettre un terme à leur relation, resurgisse dans sa vie. Leo est toujours aussi beau et elle se rend compte qu’elle ne l’a pas oublié. Et que lui non plus, ne l’a pas oubliée. Elle commence alors à se poser des questions. Et si elle s'était trompée, avec Andrew, son mari? Et si c’était Leo, l’homme de sa vie ? Comment le savoir ?

 

Emily Giffin est une auteure de chick lit que j’aime beaucoup, chers lecteurs et ce, pour plusieurs raisons : j'accroche généralement bien à son style, par exemple, très fluide et très très facile à lire. Il n'est pas nécessaire d'être parfaitement bilingue pour apprécier ses romans et ils sont bourrés d'expressions contemporaines que j'aime à ajouter à mon vocabulaire. De plus, c’est rare que je n’apprécie par ses personnages (sur les quatre romans qu'elle a écrit, j'ai aimé tous ses personnages, même les plus détestables, avec seulement un petit bémol pour l'héroïne de Babyproof). Je les apprécie parce que la plupart du temps, je suis complètement capable de m'identifier à elles et à me mettre dans leur peau, imaginer ce qu'elles ressentent face à une situations difficiles. D'ailleurs, je me trouve souvent beaucoup de points communs avec ses héroïnes et ça me plait énormément. 

Mais ce qui me plait le plus dans les romans d'Emily Giffin, c’est qu’elle met toujours en scène des héroïnes qui d’une part ne sont pas parfaites, et d’autre part, sont confrontées à des choix difficiles, des choix qui leur feront perdre quelque chose, quelle que soit la solution pour laquelle elles optent. Des choix qui vont obligatoirement blesser leur entourage. Mais des choix qui sont nécessaires. Des choix que n'importe quoi aurait pu avoir à faire (et je ne parle pas du choix de la couleur d'un maillot de bain). Et c'est ce que j'aime. Même si elle écrit des romans légers, ils ne sont pas dépourvus d’une certaine profondeur. Certes, ils ne dénoncent pas la misère dans le monde ou le racisme, ou l’exploitation des employés par leur patron, mais comme ce n’est pas ce que je recherche dans les livres, ça tombe bien, non ?

 

Ce roman, comme tous les romans d’Emily Giffin, n'est pas de la chick lit dans le sens « classique » du terme. On ne se roule pas par terre de rire et les personnages rivalisent pas d'ironie et d’humour à tout bout de champ. Il y a peu de situations cocasses. Je ne sais pas si cette catégorie existe, mais je dirai que c’est de la chick lit « sérieuse ». Sauf que j’adore ses romans, même si je ne me roule pas par terre. Je peux m'y plonger et oublier le monde extérieur pendant quelques heures, vivre dans la peau de quelqu'un d'autre et me réjouir d'un happy end. Ses romans me font du bien.

 

Alors en bref, chers lecteurs, j'ai adoré cette lecture. Elle correspondait tout à fait à ce dont j'avais besoin et envie à ce moment-là. Franchement, depuis que j'ai découvert Emily Giffin il y a quelques années, grâce à une amie, je n'ai pas tellement été déçue par elle... Alors pour toutes les romantiques comme moi, je ne peux que vous conseiller le la lire....

Je tiens à vous informer que ses trois premiers romans ont été traduits, même si les titres choisis en français ne me plaisent pas.... mais alors pas du tout !!!!!!!
Something borrowed - Duo à trois
Somthing blue - Duo à quatre
Babyproof - Un bébé, non merci
love the one you're with - pas encore traduit....

 

 

love the one you’re with

Emily Giffin

St. Martins Press

590 pages

4,5 /5

 

Par Pimpi - Publié dans : Chick lit
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés