Fly me to the moon (Emmène-moi au ciel) – Alyson Noel

Publié le par Pimpi

Lorsque Hailey Lane, hôtesse de l'air, apprend que son voyage est annulé, elle est aux anges : non seulement c'est son anniversaire, mais aussi LE grand soir : son petit ami est sur le point de la demander en mariage ! Il y a des signes qui ne trompent pas... comme l'écrin qu'elle a entraperçu - par le plus grand des hasards - dans le sac de son cher et tendre... Mais l'atterrissage est un peu plus chaotique que prévu : le cher et tendre en question, qui ne l'attendait pas de sitôt, est en charmante compagnie... Ni une ni deux, Hailey reprend ses valises pour fuir la zone de turbulences direction Paris, Mykonos, Porto Rico, autant de destinations idylliques qui offriront à son cœur brisé des escales comme elle n'en avait jamais connu... Entre amis fidèles, passagers capricieux, amants obsédés, impuissants ou fils à maman, une colocataire nymphomane, et une mère en pleine crise de la soixantaine, Hailey n'a vraiment pas le temps de broyer du noir... Une comédie romantique qui vous fera découvrir les coulisses d'un métier qui nous fait tou(te)s fantasmer !

 

J’étais tellement emballée par le style d’Alyson Noel après avoir lu Blue moon que j’ai eu envie de lire quelque chose d’autre d’elle et je suis tombée sur Fly me to the moon sur son site internet. De la chick lit !!! Si je vous dis que je n’ai pas pu résister et que dès que j’ai pu, je suis allée l’emprunter à la bibliothèque, ça vous étonne ? Non, hein !!

 

Pour tous vous dire, chers lecteurs, ce roman est complètement différent de la série des Immortels. Alyson Noel y utilise un style bien plus drôle et ironique et j’ai adoré ça !

 

De quoi est-il question, dans ce roman ? D’Hailey Laine, une hôtesse de l’air pour une compagnie aérienne qui commence à battre de l’aile, si vous me passez l’expression. Et de ses déboires sentimentaux, bien évidemment, car que serait un roman de chick lit sans homme, je vous le demande, chers lecteurs ! Et ici, des hommes, il y en a : entre son meilleur ami homo, son ex qu’elle surprend au lit (avec un homme, mais chut, il ne faut pas que ça se sache), et les amourettes qui, si elles partent toutes du bon pied, finissent toujours en eau de boudin (je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir, ne me remerciez pas, c’est normal), nous avons un joli panel représentatif de la gent masculine. Allant de déconvenue en illusions perdues, d’homme en homme, croyant à chaque fois avoir décroché le gros lot avant de retomber de son nuage et s’enfuir à nouveau vers d’autres horizons, Hailey nous emmène avec elle aux quatre coins du monde (ça fait rêver, hein ? Je me demande si je ne vais pas me reconvertir en hôtesse de l’air…) et finalement revenir au bercail, où, on s’en doute, l’attend bien sagement l’homme de sa vie, qu’elle commence par détester avant de se rendre compte que peut-être, c’est celui qui est le plus susceptible de la rendre heureuse (ça ne vous rappelle pas quelqu’un ?? hum, désolée, je viens de regarder pour la Nième fois P&P…)… des histoires toutes plus romantiques les unes que les autres (jusqu’à ce que les masques tombent, hein, on s’entend), dans des endroits paradisiaques… c’est décidé, je me fais hôtesse de l’air.

 

Si toutes ces amourettes donnent naissance à des situations pour le moins cocasses et hilarantes, ce n’est pas ce qui m’a le plus plu dans ce roman. Ce que j’ai trouvé de plus drôle, c’est la représentation qu’Alyson Noel, elle-même hôtesse de l’air (est-ce qu’on dit plutôt personnel navigant, maintenant ?), nous fait de ce métier qui en a fait fantasmer plus d’un(e) à une époque. Avec une plume très ironique, elle nous dresse un portrait de l’hôtesse de l’air comme on n’en a jamais vu. Rien n’est épargné : les requêtes toutes plus étranges les unes que les autres des passagers, les situations cocasses, les exigences les plus farfelues de la compagnie aérienne, le code vestimentaire… tout est répété, déformé, amplifié (quoique, je me demande si le fond de vérité n’est pas plus important qu’on ne le croit) garantissant ainsi quelques bons fous rires au lecteur.

 

En bref, donc, chers lecteurs, une lecture extrêmement divertissante, que je recommande à tout le monde et encore plus à toutes celles qui ont besoin de vacances et de détente. Un livre excellent pour oublier le train-train quotidien et s’envoler vers de nouveaux horizons, une auteur que j’aime décidément de plus en plus !!

 

Fly me to the moon

Emmène-moi au ciel

Alyson Noel

St Martin’s Griffin

322 pages

4,5 /5

(Vous ne trouvez pas que la couverture fait penser à Attrape-moi si tu peux??)

Publié dans Chick lit

Commenter cet article

Maribel 29/07/2009

Moi aussi je trouve pour la couverture, j'ai même revérifié le titre sur la photo pour être certaine.J'ai beaucoup aimé ce livre. Ses péripéties d'hôtesse de l'air sont très drôles. J'ai bien hâte de lire Evermore.

Caroline 30/07/2009

J'attendrai alors un petit peu avant de le lire ! Et j'espère bien que tu as envie de lire Angélique. Il FAUT que TU lises Angélique !

Caroline 30/07/2009

Si tu aimes les romans historiques, fonce ! Car l'histoire de France est très présente, avec notamment le roi Louis XIV.

Caroline 30/07/2009

Frisette 01/08/2009

Un roman humoristique qui en plus nous fait découvrir d'autres horizons?  Je ne suis vraiment pas contre.  Vendu!