Dark Lover (L’amant ténébreux) – JR Ward

Publié le par Pimpi

DarkLover

 

In the shadows of the night in Caldwell, New York, there''s a deadly turf war going on between vampires and their slayers. There exists a secret band of brothers like no other-six vampire warriors, defenders of their race. Yet none of them relishes killing more than Wrath, the leader of The Black Dagger Brotherhood.

The only purebred vampire left on earth, Wrath has a score to settle with the slayers who murdered his parents centuries ago. But, when one of his most trusted fighters is killed-leaving his half-breed daughter unaware of his existence or her fate-Wrath must usher her into the world of the undead-a world of sensuality beyond her wildest dreams.

 

*****************************

 

Je dois sûrement être une des dernières à découvrir cette série. Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir notée. Je ne sais pas depuis combien de mois elle trône ainsi sur ma LA !! Mais voilà, comme toujours, je fais toujours tout après tout le monde. Faire connaissance avec la confrérie de la dague noire n’aura donc pas fait exception !

 

De ce que tout le monde en avait dit, je m’attendais à beaucoup de choses. Je m’attendais à pouffer. À trouver l’histoire ridicule. À me moquer. Je me suis surprise à n’esquisser que quelques sourires ici et là. À m’attacher aux guerriers vampires. À m’attacher plus particulièrement à UN guerrier. À sentir mon cœur se mettre à battre. À sentir quelques papillons dans le ventre... les signes ne trompent pas. Je voulais la lire pour me moquer, je la lis parce que j’adore. Est-ce que ça étonne encore quelqu’un ?

 

Dans le monde créé par JR Ward, les vampires sont une caste à part. Ils doivent être nés de vampires, ils ne semblent pas pouvoir être transformés. Ce sont des êtres à la puissance supérieure, mais ils ne sont pas tous comme ça. La caste des vampires vit cachée. Défendue par des guerriers, les membres de la Confrérie de la Dague Noire. Des êtres torturés. Puissants. Virils. Habillés de cuir. Bardés de tatouages, pour certains. Et avec des noms aussi évocateurs que Wrath, Rhage, Vishous, Zsadist... Ces guerriers, frères de coeur, se battent pour garder l’anonymat de leur race. Ils se battent aussi contre les Lessers, une communauté d’humains ayant perdu leur âme quand ils ont accepté de combattre les vampires dans le but d’exterminer cette race. Ces Lessers ont une autre particularité, outre leur côté sans âme. Ils sentent le talc pour bébé... oui oui.

 

Dans cet univers, le premier tome de cette série se concentre sur Wrath. Le roi des vampires par sa naissance. Il n’a jamais voulu endosser ce rôle, convaincu qu’il est de ne pas être à la hauteur. Face à lui, Beth. Beth est une hybride, fille d’un vampire (Darius) et d’une humaine. Les hybrides traversent une sorte de mutation quand ils atteignent 25 ans. Darius, ami très cher de Wrath, demande à Wrath d’aider sa fille à traverser cette épreuve. Il est le seul qui puisse l’aider. Wrath refuse, mais Darius ayant le bon goût de mourir juste après, il se retrouve coincé et fini par prendre ses responsabilités et s’en va à la rencontre de Beth. Il ignorait ce qu’il l’attendait... Entre eux, ça fait des étincelles, immédiatement ! Toute l’histoire tournera autour de leur rencontre, leur apprivoisement. Il y a bien quelques luttes contre les Lessers, mais globalement, ce premier tome permet de présenter l’univers, les personnages, de mettre en place une situation et des personnages qui seront développés dans les autres tomes.

 

Il y a beaucoup de choses qui me plaisent dans cette série. Quelques unes me plaisent moins. Les lessers, par exemple. Je trouve qu’ils n’apportent rien du tout à l’histoire, ils sont parfaitement dispensables et sur la fin, je lisais les chapitres les concernant de travers. Le côté « je porte du cuir » des guerriers aussi m’attire plus ou moins. Je trouve qu’à porter, ça doit être assez chaud, en fait, peut-être confortable, mais qu’est-ce que ça fait transpirer !! J’ai trouvé aussi plus ou moins crédible le fait que Wrath soit parfaitement à l’aise dans son univers alors qu’il est presque aveugle. Mais peut-être qu’au bout de plusieurs centaines d’années, on apprend à bien se fier à ses autres sens !

 

Mais pour contrebalancer tout cela, plusieurs personnages me plaisent énormément. Rhage et sa bête intérieure, Butch et son côté « bad cop », et surtout, surtout.... Zsadist. Il m’a tout de suite interpellée. Le guerrier sans âme, mais loyal jusqu’au bout de la dague. Je me demandais quelle était son histoire. Et puis, il a chanté. Et là, j’étais perdue, irrémédiablement perdue. Je crois que je suis tombée amoureuse de lui...

 

Alors oui, c’est une série qui a de nombreux défauts. Mais comme je suis absolument irrécupérable, je suis devenue accro au premier tome. On ne se refait pas, que voulez-vous...

 

DarkLover(Titre original) Dark Lover

(Traduction) L’amant ténébreux

JR Ward

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K


On a le même préféré et ce depuis le début.  Ça t'étonne?



Répondre
P


Mmmmm... nope, pantoute! En ce moment, on est télépathes! :)


Et je parie que T. ne te laisse pas indifférente non plus...


Alors la question qui va nous distinguer peut-être... que penses-tu de John???? Es-tu totalement indifférente comme Cess ou intriguée comme moi? Ou une autre réponse?



B


Hi ! Hi ! Tu deviens accro ! :o)



Répondre
P


Hum... euuuh... oui....



S


Eh non, je ne l'ai pas encore lu. Ceci dit, le premier tome est sur ma PAL donc ça ne devrait plus tarder ;)



Répondre
P


Roooooooh..... il faut au moins que tu fasses connaissance, pour voir l'ampleur de la chose... hihihihi!



C


(......................)


(Cette ôde aux guerriers me laisse sans voix.) :D



Répondre
P


(je me doutais que je baisserai encore dans ton estime, si c'était possible!!)



S


huhu, on est bon public quand même !! ;o)


Moi aussi quand il a chanté.. pfiouu !! ;o))



Répondre
P


Ouuuuuuh, les papillons dans le veeeeeeeeeeentre quand il chante!!!