Gorgone (Monstres – T1) – JM Bonnel

Publié le par Pimpi


Gorgone

Théodora est une jeune fille à qui la vie sourit depuis sa naissance.

Dotée d'une intelligence et d'une malice sans bornes, Théo est d'une beauté simple et envoûtante. Ses grands yeux verts et sa longue chevelure d'or attirent souvent la convoitise. La vie de Théo bascule lorsque la déesse de l'amour, Aphrodite, se laisse convaincre que la jeune fille la surpasse en grâce et en beauté. Folle de rage, Aphrodite change Théo en « gorgone » : la longue chevelure dorée de la jeune fille fait place à de terribles serpents, et son regard d'émeraude autrefois si doux a désormais le pouvoir de figer à jamais les gens en statue de pierre. Pourchassée, malmenée par les habitants de son propre village, Théodora n'aura d'autre choix que de vivre comme une recluse. Elle préparera alors sa vengeance et Aphrodite sera piégée par la jeune gorgone.

 

Deux mille ans plus tard, un jeune Chaman nommé Solan vient demander l'aide de la gorgone. Privés de la déesse Aphrodite, les Hommes ne connaissent plus l'amour, et le peu d'humanité qui leur reste est en voie de disparition. Théodora devra donc faire un choix : suivre Solan dans sa quête ou se détourner du sort des Hommes, ceux-là mêmes qui ne voient en elle qu'une seule chose : UN MONSTRE.

 

*****************************

 

Je suis tombée par hasard sur ce roman au détour d’une balade, un jour et je lui ai beaucoup tourné autour avant de succomber à l’appel de la tentation… Vous ai-je déjà dit que j’aimais la mythologie, chers lecteurs ?

 

Ce roman est donc le premier d’une série intitulée Monstres, dont chaque tome tournera autour d’une créature mythologique. Dans ce premier tome, nous suivons les aventures de Théodora, une jeune fille de 16 ans qui vivait à l’origine à l’époque où l’on honorait encore les dieux grecs. Pleine de vie et de rêve, Théodora est une jeune fille qui mord la vie à pleine dent. Et surtout, elle est belle. Et parce qu’un beau jour, son petit ami lui déclare qu’elle surpasse en beauté la déesse de l’amour, Aphrodite, sa vie bascule. Aphrodite, vexée, descend sur terre et de jalousie, transforme Théo en gorgone. Dorénavant, elle ne pourra regarder personne dans les yeux sans les figer à jamais dans la pierre. Considérée comme un monstre par son village, dégoûtée d’elle-même, Théo s’enfuit. Et reste cachée, pendant un an, préparant sa vengeance : elle rendra la monnaie de sa pièce à la déesse.

 

Mais voilà, elle a figé Aphrodite… et l’amour a disparu du monde. Le monde se meurt, seule une poignée de survivants vivent dans une ville, se partageant les maigres ressources qu’il reste encore dans un monde qu’ils ont eux-mêmes détruit. Et la seule personne qui puisse le sauver, c’est Théo…

 

Chers lecteurs, je ne regrette aucunement d’avoir succombé à la tentation et d’avoir lu ce roman, parce que je l’ai beaucoup aimé. L’histoire de Théo est touchante, et parle des tourments que l’on peut ressentir à l’adolescence, quand on change et qu’on ne se reconnaît pas. Théo va devoir apprendre à accepter ce qu’elle est, qui elle est. Apprendre à se connaître, et à accepter le regard des autres. Mais elle apprendra aussi à aimer de nouveau, elle qui avait été si blessée par les gens de son village.

 

À côté du parcours initiatique de Théo, l’auteure a créé un univers intéressant, qui dénonce quelque part les excès actuels (surexploitation des ressources, comportements les uns envers les autres, perte des valeurs) et dépeint une société dans laquelle les Utiles, c’est-à-dire ceux qui possèdent une qualité qui participe à la survie de la cité, sont traités comme des rois tandis que les Inutiles, ceux donc qui sont dépourvus de talent, sont exploités jusqu’à épuisement, travaillant 18 heures par jour pour nourrir les Utiles. Le monde n’a quasiment plus d’eau, il pleut des pluies acides à cause des déversements de produits chimiques dans les eaux, la sécheresse a rendu la terre entière totalement désertique. Plus rien ne vit, ou presque, à l’extérieur de la ville. Il y a un petit côté moralisateur dans le roman qui ne m’a pas dérangée, mais qui pourrait ne pas plaire à tous.

 

Je me suis complètement laisser emporter par cette histoire, chers lecteurs, j’ai littéralement dévoré le roman. J’ai aimé me rappeler ce que j’avais moi-même vécu à l’adolescence pour me mettre dans la peau de Théo et revivre avec elle la naissance du sentiment amoureux, mais aussi son cheminement vers l’acceptation d’elle-même grâce à ses amis. Ceux qui l’aiment comme elle est, sans avoir peur de ce qu’elle est. Une très belle description des tourments de l’adolescence, une série qui me plait et que je vais sûrement suivre, chers lecteurs !

 

A noter, le tome 2 est déjà disponible en librairie sous le titre Satyre…

 

Gorgone(Titre original) Gorgone – Monstres T1

JM Blonnel


Commenter cet article

bladelor 12/05/2010



Noté ! Première tentation de la journée ! Les lecteurs passionnés sont diaboliques !



Karine :) 12/05/2010



Je savais que tu avais aimé parce que tu m'en avais parlé... mais je ne suis pas encore certaine d'être tentée... en fait, c'est probablement parce que je trouve que le mot "gorgone" n'est pas
joli... et ce, même si j'aime beaucoup la mythologie... je sais, des fois, faut pas se poser de questions sur mes raisonnements...



Lily 12/05/2010



Moi aussi j'ai beaucoup aimée ce livre et pour ma part je viens de commencée la lecture du tome 2 qui m'a fois est vraiment bon et truffer de bonnes répliques. Pour ce qui est du tome 1,
Théo m'a touchée, car elle a ouvert une porte (pas si lointaine...10 ans ce n'est rien) sur mon adolesence. Le sujet est bien traiter et le style de l'auteure est très agréable. De plus je me
suis laissée prendre au jeux, parce que l'autreure écrit certains chapitres à la permière personne, pour nous faire entrée dans la tête mais surtout dans le coeur de Théodora, et c'est ce
que j'ai aimée !



latite06 13/05/2010



Olalala je le note absolument celui la !! Tu m'a donné envie de le lire, et je suis passionnée de mytholgie ^^ 


Impossible de passer à coté ^^


Bonne journée à toi !! 



Tempête de Sable 25/06/2010



ça à l'air super !! ça me fait penser à un livre lu il y a un ou deux ans : La tribu de Celtill. Une série de 8 tomes, sur un jeune homme gaulois, druide malgré lui, au temps des romains.