Impulse and Initiative – Abigail Reynolds

Publié le par Pimpi

ImpulseAndInitiative


Dans le grand classique de Jane Austen, Mr Darcy renonce à la femme qu’il aime après le refus de sa demande en mariage…

Et si…

… au lieu de disparaître de la vie d’Elizabeth après son refus de l’épouser, Mr Darcy était resté et avait essayé de la faire changer d’avis ?

Et si…

… Lizzy, à mesure qu’elle apprend à connaître Darcy, se surprenait à le trouver indéniablement séduisant et laissait ses pulsions prendre le dessus sur son sens des convenances ?

Et si…

… passionnément amoureux l’un de l’autre, les sens enflammés, ils laissaient leur passion anticiper leur mariage ?

 

Dans Impulse and Initiative, au lieu d’éviter Elizabeth après le tollé de sa demande en mariage, Mr Darcy la suit jusque dans le Hertfordshire, dans le but du lui prouver qu’il a changé et qu’il est digne de son amour. Petit à petit, Elizabeth commence à trouver l’homme qu’elle méprisait plutôt irrésistible…

Explorant les chemins non empruntés par Pride and Prejudice, Abigail Reynolds reprend l’histoire à un moment charnière du roman, la demande en mariage ratée, pour nous offrir un scénario plein de rebondissements et un magnifique happy ending.

 

(traduction très personnelle de la présentation de l’éditeur)


 

*****************************

 

Je sais ce que vous pensez, chers lecteurs. « Quoi ? Une énième redite de Pride and Prejudice, ça tourne à l’obsession, son histoire ! » Et vous n’avez pas tort, vous savez. Mais que voulez-vous, je ne me lasse pas de lire encore et encore l’histoire de Darcy et de Lizzy…  Toutefois, cette version-ci est un peu différente de tout ce que j’ai lu jusqu’à présent… En effet, il ne s’agit ici pas d’une réécriture de l’œuvre de Jane Austen du point de vue de Darcy, ni même d’une suite. Non. Ici, nous avons à faire à une variation, sur le thème « et si, au lieu d’aller bouder dans son coin, Darcy s’était comporté en homme et avait décidé de séduire sa belle ? » Je suis faible, vous le savez, chers lecteurs, quand il s’agit de Pride and Prejudice, alors je n’ai pas pu résister à une accroche pareille, emportant avec moi d’autres aficionadas qui se dévoileront si elles le souhaitent. L'une d'elle, d'ailleurs, a eu envie de lire ce roman et de publier son billet avec moi, l'inconditionnelle de Darcy s'il en est.... YueYin!!! 

 

Alors ? vous demandez-vous. Est-ce bon, est-ce mauvais ?

Cela dépend de ce que l’on cherche. Je préfère vous prévenir de suite, afin qu’aucun malentendu ne subsiste entre vous et moi, qu’il ne faut absolument pas être puriste pour apprécier ce roman, car il est totalement et complètement aux antipodes des œuvres écrites par Jane Austen. Alors que chez Jane Austen, l’ironie, la satire de la société, les problèmes d’argent sont au premier plan, ici, il n’est question que de romantisme, de sens en éveil, de plaisir plus ou moins coupable et d’histoire d’amour. Jane Austen meets Harlequin, en quelque sorte. Est-ce mauvais ? Non, ce n’est pas mauvais du tout. Il faut juste ne pas s’attendre à lire quelque chose de crédible, parce que ça ne l’est absolument pas. Mais seigneur que c’est bon !

 

Le roman est des plus faciles à lire en anglais, pour celles que ça intéresse. Le style ne viendrait pas casser trois pattes à un canard, je dirais même qu’il s’apparente presque à du style chick lit avec un soupçon de XIXe s. L’intrigue est assez pauvre, en soi, mais le but n’est pas non plus de faire preuve d’une imagination débordante. La trame de fond de Jane Austen est plus ou moins présente : nous retrouvons ainsi bien le voyage de Lizzy avec les Gardiners, la rencontre avec Georgiana, l’histoire de Lydia et Wickham, le dévouement de Darcy et le mariage de Jane et Charles Bingley. Sauf que Darcy ne part pas bouder dans son coin après la rencontre et la première demande en mariage mais, persuadé de se battre par le colonel Fitzwilliam, il décide d’aller à Netherfield (avec Bingley, bien évidemment, à qui il a avoué l’amour de Jane) et de séduire Lizzy.

 

Ensuite, leur relation s’éloigne complètement de Pride and Prejudice, de même que leurs caractères respectifs. Ce que l’on nous présente ici, c’est un Darcy des plus sensuels. Très très très sensuel. Et il est doué, le bougre ! Comme tout bon héros de roman à l’eau de rose, il sait exactement comment rendre Lizzy folle de lui. Et il ne se prive pas de chambouler ses sens, sa vision des choses, sa vie, bref tout quoi. Lizzy est complètement perdue, elle ne sait plus ce qui lui arrive, pourquoi son corps réagit aussi puissamment aux simples baise-main de Darcy… (je vous avais prévenues).

 

Franchement, maintenant que je vous ai dit ça, vous vous demandez encore pourquoi j’ai aimé ? C’est tout simplement à cause de Darcy… après un livre pareil, on ne peut pas ne pas être folle de lui, c’est juste pas possible. Tout le roman n’est qu’un long prétexte à décrire l’éveil des sens de nos deux héros, qui apprennent à se découvrir et à découvrir l’autre, dans un corps à corps qui finit en apothéose, sans jamais entrer dans le vulgaire ni dans le détaillé. C’est un roman tout en sensualité, tout en caresses. L’histoire de Pride and Prejudice n’est qu’un prétexte, mais le fait que ce roman mette en scène ainsi un de mes couples préférés et surtout un de mes héros préférés ne pouvait que séduire la midinette en moi.

 

Alors oui, il faut savoir ce qu’on lit, oui, c’est largement inspiré des romans à l’eau de rose pour le côté sensuel, oui, on a perdu tout ce qui fait qu’un roman de Jane Austen est ce qu’il est. Mais on a gagné un héros sensuel, séduisant, quelques heures de frisson…et ma foi, cette fois encore je n’ai pas boudé mon plaisir !

 

Maintenant que vous êtes avertis, chers lecteurs… le choix vous appartient !!

 

 

Pour info, ce roman est à la base une fan fiction qui était disponible sur Internet (vous avez le premier chapitre ici) qui a fini par être publiée. L’auteure a écrit de nombreuses variations sur les thèmes de P&P…

 

 

(Titre original) Impulse and Initiative

Abigail Reynolds

4 /5

 

**********************

 

Jane-Austen-banni-re.jpgCe roman a été lu dans le cadre du challenge Jane Austen,

 

ObjectifPAL.jpgDu défi Objectif PAL.

 

LireEnVO.jpgEt du défi Lire en VO !

 

Je l'ai également lu en commun avec yueyin, dont je vous invite à lire le billet de suite !!!

Publié dans Autour de Jane Austen

Commenter cet article

The Bursar 17/03/2010 13:45


Oh oui, avant c'est vraiment bien, c'est pour ça que c'est triste que ça finisse aussi tôt., c'est tellement merveilleux.


Pimpi 20/03/2010 14:29


On en redemande, du Darcy sensuel!!


The Bursar 15/03/2010 00:55


Bilan final : je trouve que LA scène arrive trop tôt, j'aurais préféré qu'il y ait plus de moments romantiques à Pemberley avant que ça ne se produise, parce que du coup la deuxième partie m'a
moins captivée et j'ai trouvé dommage que mr Collins ne figure pas dans ce livre.


Pimpi 17/03/2010 13:41


Tout à fait d'accord! Ça arrive beaucoup trop vite et la tension retombe après... mais avant.... oh my, que c'est bon!!!


yueyin 21/02/2010 12:47


Ah non je me trompe c'est celui avec les zombies qui est sorti :-)))


Pimpi 22/02/2010 21:12


Ah oui, c'est pas du tout la même chose, en fait! :)
Tu l'as lu, celui-ci, Yue? Celui avec les zombies?


yueyin 18/02/2010 09:46


Lael : il est sorti en français ;-)


Pimpi 19/02/2010 16:10


Oooooh! Et il s'appelle comment? Impulsion et initiative?


lael 18/02/2010 05:45


lui il me tente plus que le Orgueil et Préjugés and zombies!!! mais il est en anglais et je ne lis pas en VO...il est peut-être sorti en français???


Pimpi 19/02/2010 16:10


Les zombies ne me tentaient pas le moins du monde non plus, mais là.... *soupirs*... Darcy est renversant. Simplement renversant!
Quant à la sortie en français, Yueyin dit que oui!! Hourrah!