Interview with the vampire (Entretien avec un vampire) – Anne Rice

Publié le par Pimpi

InterviewWithTheVampire


Ce roman renferme les confessions d’un vampire. Hypnotique, choquant, et d’un érotisme effrayant, c’est une histoire d’une beauté envoutante et d’une force étonnante, une histoire de danger et de fuite, d’amour et de perte, de suspense et de résolution, mais aussi l’histoire du pouvoir extraordinaire des sens. Un roman que seule Anne Rice pouvait écrire.

 

(Traduction personnelle du bref résumé de mon edition)

 

 

*****************************

 

Je n’avais encore jamais lu Anne Rice jusqu’à ce jour, chers lecteur. Oui, ça vous étonne, je sais, mais c’est un fait, je n’avais jamais lu Anne Rice. Et je n’avais jamais été particulièrement intéressée par ses romans, jusqu’à ce que je découvre que l’univers des vampires n’était pas ce que je croyais et que je commence à m’y intéresser. Bien entendu, je ne pouvais pas ne pas lire un jour au moins les premiers tomes des Vampire Chronicles. J’avais donc dans ma PAL Interview with the vampire et The Vampire Lestat. Comme il est d’usage de commencer une série par le premier tome, j’ai donc fait connaissance en premier avec Louis de la Pointe du Lac.

 

Comment vous dire, chers lecteurs ? Si je vous dis que je suis loin d’avoir frôlé le coup de cœur, mais que j’ai trouvé ce roman intéressant au plus haut point, arriverez-vous à comprendre mon sentiment après cette lecture qui, pour être édifiante, n’en a pas moins été un peu longue ?

 

Ce roman est en fait un récit d’apprentissage. Il se déroule sur une nuit, une seule et unique nuit pendant laquelle Louis, le vampire, raconte à un jeune garçon sa vie d’homme, sa transformation par Lestat, un vampire, son apprentissage de la vie de vampire, la naissance de sa « fille », une femme coincée à jamais dans son corps de petite fille, et surtout, surtout, ses questionnements, qui ne sont pas si dissemblables des questionnements humains : où vais-je, qui suis-je, dans quel état j’erre (oups, pardon, non, c’est pas que je voulais dire), quel est le but de mon existence, pourquoi suis-je même « en vie » si l’on peut parler de vie pour un vampire… Louis nous emmène sur ses traces de la Nouvelle-Orléans à l’Europe de l’est, puis à Paris et de nouveau en Nouvelle Orléans.

 

C’est un roman que j’ai aimé pour son aspect psychologique. Les questionnements, les sensations, les pensées du vampire et sa manière d’aborder sa mort, puisqu’on ne peut parler de vie, et celle des autres, celle qu’il inflige, aux animaux d’abord puis aux hommes, prennent souvent le pas sur l’action. Mais malgré tout l’intérêt que représentait pour moi cette manière d’aborder le récit, je n’ai pas pu m’empêcher de m’ennuyer un peu. Pas assez d’action sûrement. Et malgré la sensualité qui se dégage des paroles de Louis, de sa manière de percevoir son environnement, je suis restée à l’extérieur du roman, je ne me suis pas totalement sentie happée…

 

Mais je suis tout de même ravie d’avoir lu ce roman, chers lecteurs, parce que c’est tout de même un roman qui a son importance dans l’univers du vampire, non ? Sauf que j’ai aussi Lestat dans ma PAL. Et que dans IWTV, il est tout de même présenté comme un personnage plutôt détestable… donc je suis un peu hésitante. Je pense que je vais attendre un peu avant de lire la suite !

 

 

 

InterviewWithTheVampire(Titre original) Interview with the vampire

(Traduction) Entretien avec un vampire

Anne Rice


Commenter cet article

The Bursar 04/07/2010



Contente de voir que Yueyin est de mon avis ! Lestat c'est Le vampire français, tous les autres ne sont que de pales copies fantasmatiques.



pandora 05/07/2010



Il est assez différent dans Lestat le vampire, car en fait, Louis n'a jamais compris Lestat et Lestat rencontre plein de gens intéressant et dans son récit on découvre comment il s'est mis à dos
Armand.





sandy 05/07/2010



Haa, je suis contente de voir qu'il y a des fans de Lestat !


Après cette lecture, Lestat a incarné pour moi l'idéal du vampire... pendant trèèèès longtemps ! c'est pour dire !



Karine :) 27/07/2010



Ah non, il faut lire Lestat!!!  Louis est une figure romantique et a sa vision personnelle des choses mais Lestat est complètement dingue à sa manière, même si c'est aussi un personnage
déchiré.   Mais bon, moi j'avais plus aimé que toi, quand même!



black coffee 29/10/2010



    damn cooool


lestat i luv u


louie my heartbeats


fuck it