L’Amant Furieux (La confrérie de la dague noire - #3) – JR Ward

Publié le par Pimpi

LAmantFurieux

 

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.
Zadiste, ancien esclave de sang, est le plus effrayant des membres de la Confrérie. Réputé pour sa fureur intarissable, ce sauvage est craint des humains et des vampires. La terreur est sa seule compagne et la souffrance sa seule passion… jusqu’à ce qu’il tire une ravissante femelle des griffes des éradiqueurs. Tout pourrait changer, mais le guerrier est rattrapé par son passé et se sent glisser lentement vers la folie. Animé par un désir de vengeance, il fera tout pour protéger Bella de ses bourreaux et surtout… de lui-même.

 

 

*****************************

 

Nous voici rendu au troisième tome de la série The Black Dagger Brother Brotherhood, La Confrérie de la Dague Noire, pour ceux qui ne lisent pas dans la langue de Shakespeare. Cette lecture était prévue de longue date comme un délire entre copines. Lesdites copines sont Cécile, Sandy et Karine. Le handicap imposé : lire en français. Ooooooh boy, pour reprendre la phrase fétiche de l’homme qui a occupé mes soirées (et quelques unes de mes nuits – mais chuuuuuut, c’est un secret) pendant plusieurs semaines.... Saaaaaaaaaaaam (mais siiiiiiiiiiii, Quantum Leap, alias Code Quantum en French) ! Bref, en français, donc, je disais. Chose difficile pour moi qui ne lit quasiment plus en traduction, sauf quand on m’offre le livre en français (auquel cas je ne vais pas aller le racheter en anglais bien évidemment).

 

Mais avant de vous parler de tout ça, pitchons, si vous le voulez bien.

Ce troisième tome raconte l’histoire de Zsadist (Zadiste en français, Z pour les intimes) et de Bella. Z m’avait fait une... hum... forte impression au premier tome, et mon intérêt n’avait pas diminué au second tome (je sais oui, V. a fait son apparition dans mon coeur dans le second tome, mais Z y a gardé une place de choix....). Bella, quant à elle, a fait son apparition dans le second tome aussi. Entre les deux, ça avait fait des étincelles tout de suite, mais Z transporte un lourd passé et des traumatismes qui ne se guérissent pas facilement et donc il avait réagit de manière plutôt.... surprenante : en vomissant. Eh oui, même les plus forts ont leurs faiblesses !

 

Z, ancien esclave de sang et de sexe, a été traumatisé par les années qu’il a passées auprès de sa « maîtresse », jusqu’à ce que Phury (Fhurie), son frère jumeau, le retrouve et le sauve (oui, je spoile et alors !). Il en a conservé une rage intérieure, une furieuse envie de tuer, une violence sans nom. Les atrocités qu’il a subies n’ont pas laissé des traces que sur son visage, mais aussi dans son âme, qu’il semble avoir perdue... mais ça, c’était avant Bella...

 

En fait, je ne vais pas pitcher plus que ça, parce que ça implique de vous raconter une partie de la fin du second tome et ce ne serait pas gentil. Donc, voilà. Ce sera tout.

J’ajouterai juste qu’en parallèle à l’histoire de Bella et de Z, on suit l’évolution de John Mattew au sein de la confrérie. John, qui semble avoir beaucoup ennuyée Cess, mais qui moi, m’intéresse beaucoup. Je suis sûre qu’il est présenté ainsi, aussi faible, pour faire contraste avec ce qu’il deviendra quand il aura subi sa transformation. Sûre. Et puis, sûrement mon côté mère Thérésa, mais je l’aime bien.... il me touche. Bref. Son histoire est cousue de fil blanc, et on voit tout venir au chapitre 2, mais qu’importe, si ce genre de chose me posait problème, ça se saurait !! :)

 

Que dire de ce troisième tome, en français ?

Première constatation, lire en français change drôlement les choses. Karine vous dira comme moi, sans aucun doute, l’ambiance n’est pas la même, le ressenti n’est pas le même, les noms des personnages sont différents et il faut un temps d’adaptation pour réajuster notre cerveau.

 

Seconde constatation, c’est drôlement mieux écrit en français. Je ne sais d’où vient cette idée que les guerriers mâles puissants et tout de cuir vêtus, ça ne sait pas parler sans faire de phôtes... mais en tout cas, on n’a pas lésiné sur le « t’es », « t’as », et autres ellipses de ce genre, sans oublier que la négation n’a qu’une seule partie. Exemple flagrant : « t’es pas sale. » Ok, ça va un moment, mais bon.... dans la bouche d’une fille d’aristocrates, ça sonne bizarre, et 15 fois par page, ça finit par souler sérieusement. Mais pourquoi tant de haine envers la langue française ??? Lisez en VO, chers lecteurs, vous y gagnerez !!

 

Troisième constatation, je suis définitivement accro à cette série. Eh oui, je sais que ça ne vous étonnera pas, mais voilà, ils m’ont moi aussi séduite, ces frères guerriers unis par des liens plus forts que ceux du sang. J’ai envie de connaître leur histoire... et puis, ce troisième tome est venu me chercher profondément, dans mon petit coeur. J’ai été toute émotionnée, toute retournée, par la relation entre les deux frères jumeaux, entre Z et P. Et cette fin, cet événement à la fin, dont je connaissais l’existence mais auquel je ne m’attendais pas si tôt, ni comme ça, a manqué de me faire hurler dans le parc dans lequel je mangeais ce midi-là... totalement prise par surprise, je ne voulais pas y croire et ça m’a bouleversée ! Et ça a finit de me convaincre de lire la suite. Rien que pour cette histoire, rien que pour voir ce qui va en découler...

 

Quatrième constatation : je suis toujours, totalement et complètement en amour avec Z, avec son âme torturée, avec sa voix d’ange, avec son désir de protéger la femme qu’il aime. Qu’importe qu’il soit défiguré, qu’il soit violent, qu’il soit colérique et impulsif. Qu’importe qu’il ne soit pas capable de se laisser aller facilement. C’est un personnage fascinant et plutôt bien construit, je trouve, dans son traumatisme passé. Et sa rédemption... mon dieu. La couleur de ses yeux.... mon petit coeur s’est mis à battre à cent à l’heure en lisant ce passage-là !

 

En un mot comme en cent, j’ai adoré, chers lecteurs. J’ai commencé dubitative face au français et j’ai vite fait d’oublier la langue pour ne me concentrer que sur l’histoire et j’ai fini le livre le coeur battant, des papillons dans le ventre et l’envie irrésistible de rester dans l’univers...

 

Le prochain roman parle de Butch. Il m’intéressait beaucoup au début, mais j’avoue que sur les derniers tomes, le côté « métrosexuel rampant aux pieds de Marissa » (il faut le voir discuter fringues et tissu avec V, ça vaut le détour !!! « Tens, je ne t’ai pas montré le dernier costume Marc Jacobs que je me suis acheté ? ») m’a quelque peu refroidie. Mais comme je suis psychorigide, je lirai son livre, quoi qu’il en soit !

 

Allons voir ce qu’en ont pensé les copines, Karine, Sandy et Cécile ! Alors, les filles... amoureuses de Z ou pas ?

 

LAmantFurieux(Titre original) LoverAwakened

(Traduction) L’Amant furieux

JR Ward

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H


Je vais me contenter de soupirer......... et de baver............ j'aime cette série



Répondre
P


Huhuhuhuhuhu!!!! :)



S


bouhouu, mon message ne s'est pas enregistré jeudi ?! 


je disais donc qu'effectivement en le lisant en anglais et en sautant les passages sur les méchants, ça devait pouvoir passer ! Cela dit, peut-être que je continuerais... je suis pas fixée encore
!



Répondre
P


Bouuuuuuuuuuh, vilain O-B!!! Il était un peu en panne cette semaine, je crois...


Je ne lis juste plus les passages sur les Lessers, franchement, je m'ennuie sévère pendant ces quelques pages. Donc si tu fais comme ça et en anglais... ça ira! Sinon, je fais comme pour Cess, je
te fais des résumés détaillés et tu décides si tu lis après! :)



B


Donc c'est mieux écrit en anglais (à ce propos une erreur s'est glissée dans ton billet, tu as écrit "français" au lieu "d'anglais"), merci pour la confirmation. Moi je ne trouvais pas ça si mal
en français pourtant. 



Répondre
P


Oh, mince, zut!


Oui, c'est bien mieux écrit en anglais!!!



K


La version publiée de mon billet n'est pas la dernière... il n'y a pas la partie où ça parle de la langue.  Je ne sais pas si OB la bouffée ou si les éradiqueurs sont passés par là...


 


Mais bon, nos ressentis se ressemblent sur ce coup-là. 



Répondre
P


Mmmmm, ça m'arrive parfois que les derniers changements à un billet ne soient pas conservés, mais regardes dans la section Billets sauvegardés, peut-être qu'un brouillon complet est encore là? À
moins que la publication n'ait supprimé tous les brouillons précédents... :(


 


Jumeeeeeelle de ressenti !! :)



S


Psychorigide ? Ils doivent apprécier dans la confrérie ! Postule Pimpi... Ils sont dans le genre "souffrir de plaisir".
Sinon, moi aussi, je lirai la suite... Je veux savoir pourquoi cette fin et si cela ne serait pas plutôt un stratagème des éradiqueurs. Et que qui tu sais n'est pas morte. Un peu comme John. Au
fait, tu sais qui est John ?



Répondre
P


Mmmmm... je ne sais pas si cette personne reviendra. Quelque part, je préfèrerais que non, je sais, c'est méchant pour LUI, mais bon, il aura son HEA lui aussi, donc....


John, est-ce que je sais qui est John? Pas en détail, mais dans les grandes lignes. J'ai lu un spoil sur wikipedia, malheureusement. Donc je sais une chose. Juste une. Mais de taille!!