La Chronique des Bridgerton - suite et fin: Hyacinth et Gregory - Julia Quinn

Publié le par Pimpi

Où comment je vous offre deux livres pour le prix d'un...

 

 

 

 

ItsInHisKis.jpg

 

Meet Our Hero…

Gareth St. Clair is in a bind. His father, who detests him, is determined to beggar the St. Clair estates and ruin his inheritance. Gareth’s sole bequest is an old family diary, which may or may not contain the secrets of his past… and the key to his future. The problem is--it’s written in Italian, of which Gareth speaks not a word.

Meet Our Heroine…

All the ton agreed: there was no one quite like Hyacinth Bridgerton. She’s fiendishly smart, devilishly outspoken and according to Gareth, probably best in small doses. But there’s something about her--something charming and vexing--that grabs him and won’t quite let go…

Meet Poor Mr. Mozart…

Or don’t. But rest assured, he’s spinning in his grave when Gareth and Hyacinth cross paths at the annual--an annually discordant--Smythe-Smith musicale. To Hyacinth, Gareth’s every word seems a dare, and she offers to translate his diary, even though her Italian is slightly less than perfect. But as they delve into the mysterious text, they discover that the answers they seek lie not in the diary, but in each other… and that there is nothing as simple--or as complicated--as a single, perfect kiss.

 

 

 

*************************

 

OnTheWayToTheWedding.jpg

 

 

Unlike most men of his acquaintance, Gregory Bridgerton believes in true love. And he is convinced that when he finds the woman of his dreams, he will know in an instant that she is the one. And that is exactly what happened. Except...

She wasn't the one. In fact, the ravishing Miss Hermione Watson is in love with someone else. But her best friend, the ever-practical Lady Lucinda Abernathy, wants to save Hermione from a disastrous alliance, so she offers to help Gregory win her over. But in the process, Lucy falls in love. With Gregory! Except...

Lucy is engaged. And her uncle is not inclined to let her back out of the betrothal, even once Gregory comes to his senses and realizes that it is Lucy, with her sharp wit and sunny smile, who makes his heart sing. And now, on the way to the wedding, Gregory must risk everything to ensure that when it comes time to kiss the bride, he is the only man standing at the altar...

 

 

 

***********************

 

 

Mlle Pimpi.

Vous êtes accusée d'un outrage majeur à la blogosphère. Certains prétendent que vous avez écrit un seul billet pour parler de deux romans différents.

Plaidez-vous coupable ou non coupable à ce chef d'inculpation?

 

Coupable, votre honneur.

 

Accusée, qu'avez-vous à dire pour votre défense?

 

Votre honneur, la seule chose que je puisse dire pour ma défense, c'est que ce n'est pas de ma faute. Comprenez, je n'ai pas eu une enfance facile. Mes parents m'ont choyée, le prêtre qui m'a fait apprendre mon catéchisme récitait les leçons à ma place, comment vouliez-vous que je résiste? J'ai développé une mémoire de poisson rouge et aujourd'hui, j'ai la mémoire qui flanche, j'me souviens plus très bien...

 

Imaginez, votre honneur, j'ai lu ces deux romans il y a bien longtemps, dans l'avion qui me ramenait de France. Autant dire que c'était il y a une éternité (au moins trois semaines)! Je les ai avalé comme on se goinffre un paquet de Guet-Apens, dans une espèce de boulimie de romance après les trois semaines de Game of Thrones. J'ai dévoré chaque phrase, chaque mot et j'ai enchaîné les deux romans sans prendre le temps d'écrire mon billet. Autant dire que j'étais condamnée, je creusais moi-même ma tombe. Je le savais votre honneur, je le savais, mais je n'ai pas pu résister. C'était plus fort que moi, il FALLAIT que je finisse la série...

 

Alors j'ai découvert Hyacinth Bridgerton et son franc-parler, Gareth St-Clair et son humour (je ne me suis pas encore remise de la réplique "Oh Gareth, Yes Gareth or More Gareth?" qui me donne encore des frissons à l'heure ou je vous parle), le couple qu'ils forment envers et contre tous.

J'ai découvert Gregory Bridgerton et sa nonchalence, son amour de l'amour, Lady Lucinda et sa meilleure amie, Miss premier prix de beauté, Hermione, et la course dans les rues de Londres pour empêcher un mariage qui ne fait pas les affaires du dernier rejeton de la fratrie.

J'ai ressenti une fois encore des papillons dans le ventre à la lecture de leurs histoires respectives, l'envie de lire encore et encore des "je-t'aime-et-je-ne-peux-pas-vivre-sans-toi-épouse-moi-tout-de-suite-sinon-je-vais-mourir".

 

Mais comme déjà pour Eloise, il a manqué un petit quelque chose, un petit rien qui a fait que l'émerveillement des quatre premiers tomes n'était pas là. C'était très très bien, mais encore loin derrière Colin, Anthony, Benedict, Daphne.

 

Et je ne parle pas de l'épilogue de l'histoire de Gregory. Really, Ms Quinn???? Là, j'ai trouvé que non, trop, c'était trop. Ça concluait très mal la série, pour moi, ce n'était pas du tout ce que j'avais envie de lire. Pas après une belle histoire comme celle de Gregory et Lucy!

 

En conclusion de ce plaidoyer maladroit et pour le moins bref, votre honneur, je voulais juste vous dire que maintenant, c'est promis, j'arrête les doubles billets. Et je file lire les autres romans de JQ...

 

 

It's in his kiss (The Bridgertons #7) / On the Way to the Wedding (The Bridgertons #8)

La Chronique des Bridgerton : Hyacinth (tome 7) et Gregory (tome 8)

Julia Quinn

Publié dans Romances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeanne 21/06/2012 16:24


Eh bien, moi... j'ai préféré le tome de Gregory à celui de Daphné ! :P (Ce sont les deux seuls que j'ai lus à ce jour, je le confesse.)


Je ne me rappelle plus l'épilogue, pour être honnête : c'est quelque chose comme "des années après" ? Bah... inutile peut-être, mais ça m'est passé par-dessus la tête. C'est la romance elle-même
que j'ai trouvé étonnamment rafraîchissante (ce héros qui croit à l'amour mais qui se trompe d'amoureuse, cette héroïne un peu obsessive), où dans le tome de Daphné j'avais surtout ressenti de la
compétence et un respect un peu convenu des règles (quoique des bonnes règles) de la romance.

Pimpi 27/06/2012 23:42



Ah oui???? Tiens, j'avoue que je ne peux pas les comparer... Daphné, ce fut la découverte, et Gregory la conclusion, donc c'est différent...


Tu ne te souviens pas de l'épilogue? Est-ce que le terme "Neuf" (le chiffre) te rappelle des souvenirs? C'est pas tant le fait qu'il nous donne un aperçu des années après qui m'a gênée, en soi...
c'est plutôt l'image de la femme qu'il donne... on pourrait en parler en privé, je ne voudrais pas spoiler mes lecteurs, si le débat t'intéresse!! :)


Mais je suis d'accord avec toi, la vision de l'amour de Gregory est plutôt rafraichissante et peu conventionnelle, tandis que Simon et Daphné sont plus dans la tradition, clairement. Pourtant,
j'ai ressenti plus de choses avec Daphné qu'avec Lucy...



Cess 04/06/2012 21:44


Pfffu si en plus les épilogues sont too much, je suis pas sûre de finir cette série... 

Pimpi 10/06/2012 23:48



Mouahahahahaaaa!!! :D


J'avoue que si moi j'ai tiqué, je pense que tu vas lever les yeux au ciel...



Bella 02/06/2012 19:47


Houhou... les Hathaway ! Tu en as déjà lu ? Et les Malory ?

Pimpi 10/06/2012 23:44



Nooooooon, je les ai, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de les lire. C'est prévu toutefois!!


Les Malory non plus!!!



bladelor 02/06/2012 18:19


J'adore ton prémbule ! Je les ai aussi trouvé en-dessous, ils n'ont pas en effet la magie des frères aînés mais on partait de très haut il faut le dire !!!

Pimpi 10/06/2012 23:44



Tout à fait, on part de très très haut! Et personne ne peut détrôner Anthony, Benedict et Colin, quand même..... :)



Tam-Tam 02/06/2012 15:35


j'ai beaucoup aimé Gareth et Hyacyth, par contre, Gregory...pas vraiment...


Je ne dois pas vraiment m'identifier avec les problematiques du petit dernier...^^


Mais Gareth....et le jeu de mot pourri de Grégory sur les deux noms et la résonnance des conssonne...haha

Pimpi 02/06/2012 15:40



Lol! Clairement, j'ai adoré ce jeu de mots aussi, tiens, j'avais oublié ça! Mouahahahaaaaa!!! :D


Yes Gareth, Oh Gareth, More Gareth! *sighs* *shivers*