En cours

QuêteDÉternité

Quête d'éternité (Filles de lune #4)  - Elisabeth Tremblay

Relecture presque finie, je vais pouvoir lire le dernier tome.

 

 

***********

16/06/2012

Bon, l'été a fait son apparition dans nos lointaine contrées!

Et j'ai perdu le contrôle de ma PAL alors que je n'achète pas de livres.

Cherchez l'erreur... :D

 

 

 

 

************

21/03/2012 : 180 livres

Pour voir ma PAL et ma LAL

Find me on FB

Ma vie fascinante de LCA

 

 

Défis de l'année 2010

 

Une année en Russie 

Le défi

Le récapitulatif des billets


Défi English Classics de Karine

 

Défi Lire en VO de Bladelor

 

CHALLENGE-2-EUROS.jpgDéfi Folio 2 euros de Cynthia


*************************************

Défis de l'année 2011

 

Une année en Russie, édition 2011

LogoUneAnnéeEnRussie

Le billet récapitulatif

 

 

 

 

rrc2011large  Romance Reading Challenge 2011

  (5/5)

 

logofindeserierbordeau

Fin de séries

 

chateau13bis

Vie de château  

Le défi

  Le récapitulatif

Les idées de lecture 

  (6/8)

 

****************

Les défis de l'année 2012


Logo OnceUponATime

Once Upon A Time...

Le défi

Le récapitulatif

Rechercher

Syndication

  • Flux RSS des articles
Lundi 13 décembre 1 13 /12 /Déc 18:07

LettersToJuliet

 

The enduring legend of Shakespeare's pair of star-crossed lovers draws millions of visitors to Verona, Italy, each year. But that is just part of the story. Every day, letters, frequently addressed simply, "Juliet, Verona," arrive in the city. They come by the truckload, in almost every language imaginable, written by romantics seeking Juliet's counsel. Most of the missives talk of love, of course -love found and love lost, love sought and love remembered. And, amazingly, not one letter goes unanswered.

Letters to Juliet tells the story of these letters and the volunteers who have been writing responses for more than seven decades -volunteers who first acted privately, and who are now sanctioned by the city of Verona as part of the Juliet Club . Featuring more than seventy-five heartfelt letters, this poetic book retraces the history behind Shakespeare's tale and tours the monuments that have fueled the world''s enchantment with Juliet and her Romeo.

 

 

*****************************

 

Je suis tombée sur cet ouvrage totalement par hasard chers lecteurs. Il faut que je vous conte comment il s’est retrouvé dans mes mains.

 

Je vous disais, il y a quelques temps, que j’avais vu et revu un film qui est devenu doudou : Letters to Juliet. La base de cette histoire romantique à souhait est un fait réel. Il existe à Vérone une sorte de club qui est chargé de gérer et de répondre aux centaines de lettres qui arrivent des quatre coins du monde, adressées à l’héroïne éternelle de Shakespeare, Juliette. Étonnant comme phénomène, non ? Je n’aurais jamais pensé que cela soit possible, mais c’est un fait. De partout dans le monde, des hommes et des femmes, et ce depuis plus d’un siècle, écrivent à Juliette, pour lui demander conseil, pour partager une pensée, une émotion, une joie, un bonheur, ou même un malheur. Dans la mesure du possible (entendez par là si l’expéditeur fournit une adresse à laquelle lui répondre), les secrétaires de Juliette se font fort de répondre à chaque lettre reçue, prodiguant leurs conseils du mieux de leurs connaissances et de leur philosophie. C’est un peu le courrier du cœur à l’échelle mondiale…

 

Dans cet ouvrage, Lise et Ceil Friedman relatent l’histoire de ces secrétaires, de leur dévouement au mythe de Roméo et Juliette, symbole de l’amour éternel et de la passion contrariée. Mais les auteurs abordent également d’autres thèmes, comme les origines de la pièce de Shakespeare (il existe au moins trois versions antérieures à celle qu’a écrite Le Barde, toutes trois en Italien, et une en anglais, également), mais aussi les lieux mythiques de Vérone qui se retrouvent dans la pièce (saviez-vous qu’il était possible de se marier au-dessus du tombeau de Juliette et qu’il faut réserver des mois à l’avance si l’on veut le faire ?). Mais le clou de ce livre, outre les détails historiques et la balade dans Vérone qu’il nous permet de faire, ce sont ces lettres, reproduites au fil des pages, que les auteurs nous permettent de lire. Des lettres tour à tour touchantes, surprenantes, émouvantes, fascinantes. Des lettres souvent empreintes d’une certaine poésie, d’une beauté qui a su venir me chercher très profond.

 

Car, je dois vous le dire, chers lecteurs, j’ai été profondément touchée et émue par cet ouvrage et par les lettres qu’il contient, par le dévouement qu’il décrit, par la poésie qu’il renferme, par la vénération portée à Juliette qu’il nous permet de toucher du doigt. Certains passages sont pur bonheur et je garde un souvenir très ému de certaines lettres qui m’ont quasiment arraché des larmes tellement elles étaient tristes et belles. Tristes parce qu’elles dénotaient une cruelle solitude de la part des auteurs, qui n’avaient personne d’autre vers qui se tourner dans les moments difficiles de leur vie (la maladie, le désespoir, la douleur de vivre, l’amour sans espoir…) qu’un personnage dramatique. Belles parce que les mots, les phrases, les sentiments exprimés, ne virent jamais dans l’auto-apitoiement, dans la complainte, dans l’aigreur. Car ces lettres sont porteuses d’espoir, l’espoir que Juliette depuis sa Vérone natale (et fatale), leur apportera la réponse tant recherchée. Et qu’elle fera un miracle.

 

On aime ou on n’aime pas ce phénomène. On croit ou on ne croit pas à Juliette. Mais quelle que soit notre position sur la question, on ne peut manquer d’être touché par ce que nous raconte ce petit ouvrage. Le dévouement de quelques personnes, toutes passionnées par Juliette et qui ont décidé de ne jamais laisser mourir vraiment l’héroïne qui a inspiré l’espoir à tant de personnes dans le monde… Un beau moment d’émotion en tout cas pour moi, chers lecteurs, et une lecture qui vient à merveille compléter mon film doudou et la (re)découverte de la sublime tragédie de Shakespeare…

 

 

LettersToJuliet(Titre original) Letters to Juliet – Celebrating Shakespeare’s Greatest Heroine, the magical city of Verona and the power of love

Lise et Ceil Friedman

Par Pimpi - Publié dans : Essais
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

J'avais entendu parler de ce "club" mais depuis je l'avais oublié. 

Surprenant cet ouvrage finalement !

Commentaire n°1 posté par sandy le 13/12/2010 à 19h58

Totalement! Et je me répète, très émouvant!

Réponse de Pimpi le 13/12/2010 à 20h01

Il faudrait que je vois le film :)

Commentaire n°2 posté par Maribel le 14/12/2010 à 03h20

Il a de grandes chances de te plaire Maribel!

Réponse de Pimpi le 14/12/2010 à 16h35

Tu m'avais déjà donné envie de découvrir le film, je note maintenant ce livre pour la suite. Bon, en même temps, il faut quand même que je lise d'abord la pièce originale pour faire bien les choses

Commentaire n°3 posté par zarline le 14/12/2010 à 13h06

Oui, ce petit livre est un complément idéal au film!

Si tu ne relis pas la pièce tout de suite, ce n'est pas handicapant pour le film... c'est plus intéressant de l'avoir lue pour lire Letters to Juliet, par contre, car il y a quelques références à la pièce!!

Réponse de Pimpi le 14/12/2010 à 16h36

Ca a l'air magnifique et la couverture est déjà sublime en tous cas. Je vais essayer de trouver le film pour commencer par la!

Commentaire n°4 posté par Alice le 15/12/2010 à 13h13

Oh oui, il vaut mieux commencer par le film!!

Réponse de Pimpi le 15/12/2010 à 17h09

Ce n'est pas un roman alors, je comprends bien ? tentant dis, le film me tente bien aussi :-) que de tentations...

Commentaire n°5 posté par yueyin le 15/12/2010 à 17h47

Non, ce n'est pas un roman, du tout, mais c'est très beau quand même!

En tout cas, le film te plairait, je pense bien!

Réponse de Pimpi le 17/12/2010 à 01h17

j'aimerais savoir où on peut dégoter ce fameux livre...En français si possible.

J'ai cherché sur tout l'internet, sans résultat. N'a t-il pas été traduit?

j'ai vu et revu le film -un vrai chef d'oeuvre soit dit en passant- et j'adorerai lire le livre de Ceil Freidman qui l'a inspiré. ^^

Commentaire n°6 posté par Laure le 20/12/2010 à 19h33

À ma connaissance, il n'a pas été traduit. Je l'ai trouvé dans ma librarie anglophone (je vis au Québec), mais je suppose que sur amazon uk tu dois pouvoir le trouver facilement! Ou si tu es dans la région parisienne, WH Smith pourrait l'avoir ou le commander...

Réponse de Pimpi le 21/12/2010 à 21h24

tiens! j'ai vu le film mais je ne savais pas qu'il s'agissait d'un livre avant tout...

Commentaire n°7 posté par ogressedeparis le 26/12/2010 à 18h34

Eh oui! Et le livre est vraiment intéressant!!!

Réponse de Pimpi le 05/01/2011 à 20h57
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés