Moon Called (L’appel de la lune) – Patricia Briggs

Publié le par Pimpi

MoonCalled.jpg


Mercy Thompson a un voisin bien sexy. Et loup-garou.

Elle est mécanicienne et le véhicule qu’elle répare actuellement appartient à un vampire.

Mercy elle-même n’est pas tout à fait normale… et les relations qu’elle entretient avec le monde des créatures qui hurlent à la lune sont sur le point de lui faire avoir pas mal de problèmes.

 

(traduction de la quatrième de couverture par mes soins)

 

*************************

 

Vous connaissez Mercy Thompson, chers lecteurs ? Mercedes Thompson de son vrai nom ? Mais siiiiiii, je suis sûre que vous la connaissez… beaucoup de bloggeuses en ont parlé avant moi. Je n’avais pas encore découvert ses aventures et Karine, dans sa grande mansuétude (autre terme pour folie), a décidé que ça ne pouvait plus durer, que je ne pouvais pas continuer de vivre sans avoir fait la connaissance de Sam et d’Adam. J’ai donc eu le plaisir de recevoir ce roman dans le cadre du Bloody Swap. On dit quoi ? Merci Kariiiiiiiine !

 

De quoi est-il donc question dans ce roman, là est la question !

Nous nous trouvons dans un monde où le fantastique est presque normal. On pourrait estimer que la majorité de la population de la région, du pays, voire de la planète a des origines non humaines. Les créatures magiques telles que les fae ont fait leur coming out quelques années auparavant. Victimes de racisme, souvent assez violent, ces créatures magiques ont été regroupées dans des réserves. Mais il existe d’autres créatures dans ce monde, qui ne vivent pas toutes au vu et au su de tout le monde : gremlins, vampires et… loups-garous.

 

Mercedes Thompson, 25 ans, est mécanicienne dans la petite ville de Tri-Cities. Elle a repris le garage de son patron, un gremlin, et répare les vieilles VW. Mercedes est courageuse, intelligente, elle aime l’histoire et les romans historiques. Mais Mercy n’est pas une femme comme les autres. C’est une femme-coyote, une skinwalker (je ne sais pas comment on dit ça en français…). En d’autres termes, Mercy a la faculté de se changer en coyote quand et où elle le veut. Elle a des sens surdéveloppés (ça, c’est super pratique) et une connaissance assez poussée des coutumes des vampires et des loups-garous. Et elle a deux hommes dans sa vie : Samuel, son amour de jeunesse, qu’elle n’a pas revu depuis des années, et Adam, l’alpha de la ville où elle vit. Bien entendu, rien ne se passe encore, mais la tension se crée, on sent comme un combat de mâles se préparer pour les beaux yeux de coyote de Mercy.

 

Un beau jour, Mercedes accepte de donner du travail à un jeune loup-garou qui lui semble en difficulté. Peu de temps après, il arrive quelques bricoles à son protégé, des bricoles qui vont déteindre sur Adam, qui se retrouve alors en très mauvaise posture. Elle n’a qu’une solution pour se sortir de là et le sortir de là : Sam. (et là, vous admirez ma manière de vous résumer l’histoire sans rien vous dévoiler)

 

Bien entendu, raconté comme ça, on pourrait penser à une bluette façon bit litt. Mais il n’en est rien du tout ! C’est un roman très bien construit, qui met l’accent sur les loups-garous et leurs traditions, leurs règles et leur hiérarchie, leurs relations avec les autres, humains ou vampires. Il y a un peu (beaucoup) de testostérone, mais pas que.

 

Comme dans de nombreux romans du même genre, le roman est raconté au « je ». C’est dans la tête de Mercy que nous sommes. A travers son récit, on aborde la tolérance envers les autres, ce que c’est que d’être différent. On rencontre plein de créatures plus ou moins malfaisantes, dont notamment la reine des vampires. On parle du problème de contrôle des nouveaux loups-garous. Bien sûr, comme il s’agit du premier tome d’une saga, il faut bien passer par la phase « on pose les bases de la saga, on établit le décor, et on esquisse les personnages », qui donne lieu à de nombreuses digressions, mais finalement, c’est plutôt bien fait alors ça passe assez bien. Maintenant que tout est bien posé, on va pouvoir aller plus avant dans les relations entre les personnages, développer des situations plus complexes et entrer vraiment dans le vif du sujet.

 

Il m’a fallu un peu de temps pour entrer dans ce roman, au début, mais j’ai finalement bien accroché, chers lecteurs. Je me suis prise d’affection pour Mercy et son passé, que l’on découvre par petits bout tout au long du roman. Je me suis prise d’affection aussi pour Jesse, la fille d’Adam. Et est-il besoin de préciser que je suis curieuse de savoir comment vont évoluer les relations entre le trio Mercy-Sam-Adam ? Non, n’est-ce pas !

 

En bref, donc, chers lecteurs, une série à suivre assurément !

 

 

Moon Called

L’appel de la lune

Patricia Briggs

4,5 /5

 

***********************************

 

LireEnVO.jpgCe roman entre dans le cadre du défi Lire en VO.

 

ObjectifPAL.jpgEt du défi Objectif PAL.

 

Oui, c’est tout !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


Un peu déçue par "L'appel de la Lune" mais cela reste une très bonne surprise !
L'on rit d'un bout à l'autre du livre !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Répondre
P


Pourquoi as-tu été déçue par l'Appel de la lune???



V

Ah cette série est excellente, moi j'attends le 5ème avec impatience. Vivement le mois d'avril


Répondre
P

Décidément, elle fait des émules, cette série!


M

Réponse à ta réponse: Je n'ai jamais fait commandé de livre à la Banq, habituellement ils ont pas mal de choix à ma bibliothèque, mais j'imagine que je pourrais le faire. ^^


Répondre
P

OK ! J'espère que tu pourras mettre la main dessus !!!


Y

Ma série archi préférée de bit-lit tout confondu... j'adore les aventures de Mercy, je viens de finir le 4e Bone crossed et c'est toujours aussi bien... (d'ailleurs je les lis en anglais parce que
je ne peux pas attendre les versions françaises)
Skinwalker est traduit parfois par changeuse, parfois par marcheuse , dans d'autres livres (roman ou essai d'ethno) on lit aussi souvent "porteur de peau" mais ça a plutôt une conotation
négative  voire maléfique (genre sorcier plus ou moins malveillant  mais bon Coyote est un animal compliqué pour beaucoup de peuples amérindiens) bref je m'égare...


Répondre
P

Merci pour les précisions sur la traduction de Slinwalker !!!!!

Il semble que cette série soit appréciée de tous !!! Je pense bien que je vais lire la suite !!


L

Cette série ne m'a jamais tentée, mais qui sait ? Peut-être un jour ...


Répondre
P

Ah, mais il faut bien qu'il y ait encore des choses à découvrir! Il faut aimer le fantastique et la bit lit, par contre, ça c'est sûr!!!
Un jour, comme tu dis.. faut pas se forcer!