Soulless (Sans âme) – Gail Carriger

Publié le par Pimpi

Soulless

 

Alexia Tarabotti is laboring under a great many social tribulations. First, she has no soul. Second, she''s a spinster whose father is both Italian and dead. Third, she was rudely attacked by a vampire, breaking all standards of social etiquette.


Where to go from there? From bad to worse apparently, for Alexia accidentally kills the vampire -- and then the appalling Lord Maccon (loud, messy, gorgeous, and werewolf) is sent by Queen Victoria to investigate.


With unexpected vampires appearing and expected vampires disappearing, everyone seems to believe Alexia responsible. Can she figure out what is actually happening to London''s high society? Will her soulless ability to negate supernatural powers prove useful or just plain embarrassing? Finally, who is the real enemy, and do they have treacle tart?

 

*****************************

 

Cela faisait bien longtemps que ce roman était dans ma LAL, chers lecteurs, depuis une petite année au moins, je pense. Il en a été question sur les blogs lors de sa sortie… et comme il vient de sortir en français et qu’il est maintenant disponible au format de poche en VO, j’ai profité d’une lecture commune avec Karine  :) et Fashion pour me plonger dedans.

 

Avec un ravissement sans nom.

 

Alexia Tarabotti est devenue ma nouvelle meilleure amie dès ses premiers mots et il ne m’a pas fallu deux pages pour tomber irrésistiblement sous le charme de ce fabuleux roman.

 

Imaginez donc, une héroïne qui s’appelle Alexia Tarabotti, d’un père italien et d’une mère anglaise, qui allie parfaitement le meilleur des deux cultures (l’exubérance et la non-retenue italienne et le sens inné du « decorum » de la culture british), qui n’a pas la langue dans sa poche, ni ses mains d’ailleurs (qu’elle n’hésite pas à utiliser - pour les besoins de la science, toutefois, loin d’elle l’idée d’en profiter…), et qui a une certaine tendance à mettre les pieds dans le plat ! Et sans parler des bonnes manières… figurez-vous qu’alors qu’elle s’était retirée dans la bibliothèque à la recherche de quelque chose à grignoter (non, mais pensez donc, dans un bal, rien à manger !!!), un vampire lui saute dessus pour la mordre ! Sans avoir été présenté auparavant ! Quel rustre ! Sauf qu’il ne s’attendait pas à ce qu’il allait trouver ! Car si elle possède un tempérament de feu, Miss Alexia n’a pas d’âme ! Elle est ce qu’on appelle une preternatural. D’un simple contact, elle annihile toutes les caractéristiques surnaturelles des supernatural (loup-garou, vampires…). Le pauvre vampire, qui croyait se régaler d’une gentille petite demoiselle (Miss Alexia est aussi vieille fille. À 26 ans), se trouve face à une femme bien décidée à ne pas se laisser faire, et en plus, sans ses crocs et sa force ! S’ensuit une bagarre digne des films comiques de la grande époque, Miss Alexia se roule dans la tarte à la mélasse (quel gâchis… elle se faisait une joie d’en dévorer une part) et plante accidentellement son bâton à cheveux dans le cœur du vampire… oups !!! C’est le début d’une enquête sur la disparition de vampire, l’apparition de vampires, dans laquelle Miss Alexia sera impliqué bon gré mal gré (surtout bon gré) et en dépit des souhaits du responsable de l’enquête… Lors Maccon.

 

Lord Maccon est le mâle de l’histoire. Lord Maccon, loup-garou à ses heures (en fait, surtout à la pleine lune), alpha, le 007 de sa majesté la Reine Victoria… et pas insensible au charme pourtant très dénigré par sa famille de Miss Alexia ! En plus d’être chaud-bouillant, Lord Maccon est irrésistiblement attirant par son côté un peu… sauvage. Pensez donc, il est écossais, en plus d’être loup-garou – et tout le monde sait que les Écossais sont des barbares au sang chaud ! Et lorsqu’il perd le contrôle, il a tendance à laisser son accent écossais reprendre le dessus sur sa diction autrement parfaitement british… aaaaahhh… hum.

 

Et que dire de Lord Akeldama, un vampire vieux comme le monde (ou presque) qui n’aime rien tant que s’habiller dans des couleurs chatoyantes, avec des tissus satinés, et entouré de ses mignons, qui sont à la fois ses yeux et ses oreilles dans le monde en plus de servir de garde-manger ! Et Floote, le majordome dévoué au service de Miss Alexia, dont l’œil réprobateur ne l’empêche pas de prendre soin de la demoiselle ! Et le Bêta, Professor Lyall ! Pince-sans-rire, limite collé monté, mais il est extrêmement drôle et trèèèèès intéressant ! Passionné de science. Un tel mélange ne peut que donner lieu à des discussions pour le moins… édifiantes, entre Lord Maccon, Lyall et Alexia !!

 

Roman de fantasy urbaine mâtiné d’un brin de steampunk, Soulles est absolument JU-BI-LA-TOI-RE. Je ne compte plus le nombre de scènes qui m’ont fait rire, couiner, qui m’ont rendue hystérique et qui ont valu des dizaines d’échanges avec les copines sur FB. J’ai aimé tous les personnages, tous les dialogues, toutes les scènes. Le moindre échange (qui confine à la joute verbale) entre Alexia et Lord Maccon est source d’un plaisir sans fin et j’adoooore les petits surnoms dont Lord Adelkama affuble Miss Alexia…

 

Un roman absolument délicieux et addictif, chers lecteurs, que je ne peux que vous recommander chaudement… ne résistez plus et courrez l’acheter !

 

D’ailleurs, ses deux petits copains, Blameless et Changeless, ont déjà rejoint ma PAL !

Et puisque tout le monde semble comparer Miss Alixia Tarabotti à Miss Amelia Peabody, vous vous doutez bien que maintenant, j’ai envie de découvrir cette Miss Amelia !! Dont le premier tome des aventures est dans ma PAL, ça tombe bien, non ?

 

rrc2011large

 

Le billet de Fashion, celui de Karine, my partners in crime…

Et celui de Sandy, qui a achevé de me convaincre de le lire… et celui de ma copine Yueyin, conquise, elle aussi!

 

Soulless(Titre original) Soulless

(Traduction) Sans âme

Gail Carriger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

melodie 23/08/2012 04:12


hi hi, je viens de terminer les 2 premiers tomes. Au début, je trouvais ça bizarre... J'avais beaucoup de misère avec le style parfois "normal", parfois loufoque. Je ne savais pas trop sur quel
pied danser, disons. Puis, je me suis laissée prendre par le côté plutôt loufoque et j'ai embarqué. Je suis en attente du 3e! Qu'arrivera-t-il à Alexia???

deliregirl1 03/02/2011 21:37



Et voilà encore un billet qui vante les mérites de ce livre, j'ai vraiment de plus en plus envie de l'avoir à force.



Pimpi 04/02/2011 00:58



Tu devrais vraiment craquer, tu sais!!! :)



yueyin 03/02/2011 08:10



oui oui oui... il FAUT lire Amélia, tu vas l'adorer !!!! je suis tellement contente que Soulless t'ai plu à toi aussi... copiiiiiiiiiiiiiiine !!!!



Pimpi 03/02/2011 15:21



Ouiiiiiiiiiiii copiiiiiiiiiiiiiiine!


Je vais lire Amélia, pas de souci!



Sabbio 29/01/2011 20:57



Grâce à tes complices de lecture je l'ai dans ma LAL depuis peu. Je compte le lire en vo... Amelia Peabody je connais mais là je ne vois pas d'où ^^' Pourrais-tu m'éclairer, pleaaase? ^^



Pimpi 01/02/2011 00:28



Amelia Peabody est l'héroïne créée par Elizabeth Peters... ça te dit quelque chose? Je n'en pas pas plus pour le moment!


Maintenant, il faut qu'il passe de ta LAL à ta PAL!



bladelor 27/01/2011 18:18



Décidément, cette série séduit tout le monde !



Pimpi 27/01/2011 21:13



Et je suis sûre qu'elle te séduira aussi Bladelor!!!