The Deception of the Emerald Ring (Pink Carnation #3) – Lauren Willig

Publié le par Pimpi

TheDeceptionOfTheEmaraldRing

 

Harvard grad student Eloise Kelly has gotten into quite a bit of trouble since she's been spying on the Pink Carnation and the Black Tulip--two of the deadliest agents to saunter the streets of nineteenth-centrury England and France. Not only has she been unearthing secrets that will rearrange history, but she's been dallying with Colin Selwick and looking for a romantic adventure all her own. Little does she know that she's about to uncover another fierce heroine running headlong into history. 


In June 1803, Letty Alsworthy attempts to prevent her sister's midnight elopement--only to be accidentally whisked away herself. The scandal forces her into a hasty marriage with Geoffrey Pinchingdale-Snipe, who then decamps immediately to help the Pink Carnation quash a ring of Irish rebels led by the Black Tulip. Not to be outdone, Letty steals away to the Emerald Isle herself, ready to learn a thing or two about espionage--and never imagining she might learn a few things about love along the way...

 

*****************************

 

Cela se voit-il, chers lecteurs, que je suis devenue accro à cette série que j’aime et que j’adore ? J’enchaîne les tomes les uns après les autres sans ciller et je me plonge dans les aventures de mes sexys espions avec une joie et un bonheur indescriptibles.

 

Dans ce troisième tome, nous suivons les pas de Geoffrey, Lord Pinchingdale-Snipe, membre proche de la League of the Purple Gentian et employé du War Office, et de Letty Alsworthy, Enfin, Letty Pinchingdale-Snipe… Car suite à une malheureuse méprise, Geoff se retrouve à embrasser Letty avec passion et devant témoin, les compromettant elle et lui par la même occasion. Geoff, gentleman, bien que persuadé d’avoir été le jouet d’une sordide manipulation de la part de Letty, demande sa main à son père et s’enfuit en Irlande dès le mariage célébré. Pour une mission d’extrême urgence pour le compte du War Office, bien sûr : lui et The Pink Carnation doivent faire avorter la révolution irlandaise (mais oui, vous savez, celle de 1803 !!). Le fait que cette mission lui permette d’échapper à un mariage qui lui fait horreur et à une femme qu’il juge manipulatrice est accessoire, bien entendu !

Letty, de son côté, ne comprend rien à ce qui lui arrive… tout ce qu’elle voulait, c’était empêcher sa sœur Mary de faire une bêtise en s’enfuyant avec Geoff, et avant qu’elle ait eu le temps de dire quoi que ce soit, la voilà mariée à un homme qui la déteste, abandonnée sur le seuil de sa nouvelle demeure, furieuse et bien décidée à s’expliquer. Quand elle apprend que Geoff est parti en Irlande soi-disant pour acheter un cheval (car Letty n’est pas au courant que Geoff fait partie des espions au service de la couronne), étourdie par le vin qu’elle a bu, elle s’embarque aussitôt pour Dublin à sa suite...

Ce qu’elle découvrira là-bas est bien loin de la simple explication qu’elle attendait de son mari !!

 

Dans ce troisième tome, l’intrigue d’espionnage reprend la place qui lui revient de droit, un peu à l’avant scène par rapport à l’histoire d’amour, contrairement à son prédécesseur. Les événements racontés s’inscrivent dans une Histoire qui a réellement eu lieu (ce n’est pas que je sois experte en histoire irlandaise, mais c’est l’auteure qui le dit dans les notes historiques qu’elle ajoute toujours à la fin de ses romans, afin d’aider ses pauvres lecteurs à démêler le vrai du faux – une habitude que j’apprécie énormément, d’ailleurs !), ce qui apporte un attrait supplémentaire au roman, à mon sens.

 

Une fois encore, cette lecture a été un pur bonheur pour moi. J’ai aimé chaque ligne, chaque mot, chaque trait d’humour. Et ils sont nombreux, les traits d’humour, comme dans les opus précédents ! La plume de Lauren Willig est réellement délicieuse, et l’on ne s’ennuie pas une seule minute ! Les personnages sont drôles, ou détestables, selon leur camp, certains sont énigmatiques, et on ne sait pas trop bien (du moins par encore) où ils se situent dans la guerre d’espionnage qui se joue entre la France et l’Angleterre. La Tulipe noire continue de donner des sueurs froides et des nuits blanches à nos héros. J’aimerais aussi faire une mention spéciale aux parents de Letty, véritable hommage au couple mythique le plus drôle de la littérature britonne : Mr et Mrs Bennet.

 

En conclusion, donc, chers lecteurs, de ce billet passablement répétitif par rapport aux billets précédents… j’adoooooooooooooooore ! Je suis dors et déjà désespérée de savoir que les deux derniers tomes en date ne sont pas encore disponibles en trade paperback. Heureusement, il me reste encore trois romans à lire avant d’en arriver là !!

 

 

logofindeserierbordeau

rrc2011large


 

TheDeceptionOfTheEmaraldRing(Titre original) The Deception of the Emerald Ring (Pink Carnation #3)

Lauren Willig

Publié dans Lauren Willig

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yueyin 15/03/2011 11:06



Pimpi pimpi, tu es dans les séries jusqu'au cou :-)))))



Pimpi 17/03/2011 14:39



Oooooh oui, et c'est encore pire que ce que tu crois! J'en ai repéré d'autres que je veux lire aussi!!!



sandy 28/02/2011 15:58



comme on dit "c'est plus de l'amour, c'est de la rage !"



Pimpi 02/03/2011 19:55



Et encore, c'est peu dire!! :)



Choupynette 28/02/2011 11:04



je suis bête, j'aurais dû commander le premier tome dans ma dernière commande amazon...:/



Pimpi 28/02/2011 15:48



Argh, mince!!!!! La prochaine fois????