The Dream Thief – Shana Abé

Publié le par Pimpi

TheDreamThief.jpg

 

Dans les lointaines montagnes du Nord de l’Angleterre vit un clan très puissant, détenteur d’un secret séculaire. Ce sont des Drakons, des métamorphes capables de Muer, c’est-à-dire d’humain, se transformer en fumée, puis en dragon. Et des entrailles même de la terre, ils entendent le chant merveilleux et hypnotique des pierres précieuses. Une pierre, toutefois, leur fait peur…

 

Enfoui profondément au cœur même des Carpates repose le diamant légendaire, maître des rêves, Draumr, la seule pierre précieuse portant en elle le pouvoir d’asservir les Drakons. Depuis sa plus tendre enfance, Lady Amalia Langford, fille de l’Alpha du clan, entend en secret sa balade envoûtante. Mais ce secret n’est pas le seul qu’elle tait…

 

Lia voit l’avenir comme elle entend l’appel de Draumr, de manière totalement incontrôlable. Elle doit se rendre à l’évidence : dans cet avenir que lui dévoilent ses rêves, le diamant, et avec lui le destin du peuple des Drakons, se trouve entre les mains d’un homme, le seul lien entre les deux mondes.

 

Intelligent, impitoyable, Zane a fait son chemin dans les milieux criminels de Londres, jusqu’à en devenir le maître. Gamin des rues sauvé d’une mort certaine par la mère de Lia, Zane est également le seul être humain à connaître les secrets du clan des Drakons – et le seul également en qui ils aient assez confiance pour lui demander de rapporter Draumr. Sauf que Zane n’a pas l’âme d’un philanthrope.

 

La quête de Zane le mène jusqu’en Hongrie, où, à sa grande surprise, il est accueilli par une jeune femme d’une beauté et d’une audace incroyables : Lia. Elle a enfreint toutes les lois des Drakons pour venir le rejoindre, poussée par le chant impérieux de Draumr – et par ses visions de Zane. Son allié dans l’un, son maître dans l’autre… mais toujours son amant. Et pour protéger son peuple, elle devra lier son destin à celui du seul homme capable de s’emparer de son avenir et de détruire son cœur…

 

(traduction personnelle de la quatrième de couv’)

 

*****************************

 

Je vous avais parlé, chers lecteurs, de la belle découverte que j’avais faite grâce aux harlequinades… la série The Drakons de Shana Abé, donc le premier tome, The Smoke Thief (Le Voleur de Brume) s’était par hasard retrouvé entre mes mains.

 

Je confesse n’avoir pas pu résister à l’envie de lire la suite de la série. Voilà pourquoi je vais vous parler aujourd’hui du tome 2 de cette série fantastico-romantique qui m’a séduite… The Dream Thief

 

Revenons avant toute chose sur la légende…

Peuple légendaire et séculaire, les Drakons ont trois apparences : homme (ou femme, of course), fumée et dragon. Régnant en maître sur les montagnes des Carpates depuis la nuit des temps, ils chassent par nature et ont un gros faible pour les pierres précieuses, dont ils sont capables d’entendre le chant… Mais les Autres, The Others, ont commencé à vouloir les chasser, et malgré leur puissance, ce peuple d’êtres supérieurs a fini par être divisé en deux… certains se sont enfuis, cherchant à protéger leur race, et ont élu domicile dans les montagnes du Nord de l’Angleterre, à Darkfrith. Les autres, bien décidés à ne pas s’abaisser à s’enfuir, sont restés dans les montages des Carpates…

 

Ce peuple est sensible aux pierres précieuses, je vous l’ai dit… La légende veut qu’il existe un diamant, le Draumr, capable d’asservir totalement les Drakons, de les rendre dociles comme des agneaux, eux qui se positionnent comme des êtres très puissants. Et selon cette légende, un jour, ce diamant fut volé par un paysan, qui utilisa son pouvoir pour séduire et mettre à sa merci l’une des dernières descendantes des Drakons… il l’épousa, ils eurent plusieurs enfants, mais petit à petit, le peuple des Drakons disparaissait… La jeune femme fit alors preuve d’une volonté de fer et parvint à se défaire de l’emprise de Draumr pour accomplir un geste que nul autre qu’elle ne pouvait accomplir : tuer son mari. Puis, elle s’enfuit et se réfugia au cœur des montagnes, emportant avec elle le diamant maudit…

 

Dans le premier opus de cette série, The Smoke Thief, les deux Drakons les plus puissants, Kit et Clarissa, se sont unis. Et leur union n’est pas restée sans conséquence… elle fut si forte, si puissante, qu’elle a réveillé le chant du Draumr, qui s’était plus ou moins éteint depuis le sacrifice de cette femme dont parle la légende… Au début, personne d’autre que Lady Amalia, la fille de Kit et Clarissa, n’était capable d’entendre le chant du Diamant. Lia, une Drakon sans Don apparent, incapable de réussir la Mue, c’est-à-dire de se transformer en fumée puis en dragon… Lia, qui regarde avec envie ses frères et sœurs parler de leurs Dons, se transformer. Lia, qui, par la force des choses, se trouve un peu en dehors de son peuple, de sa famille. Mais ce que personne ne sait, et que Lia se garde bien de révéler, c’est qu’elle possède deux dons uniques… celui d’entendre le chant du Draumr et celui de voir l’avenir. Deux dons qu’elle porte comme une croix, comme un fardeau. Seule de son peuple à posséder ces dons, personne ne la croit quand petite fille, elle dit entendre chanter une pierre, au loin. Alors Lia apprend à se taire et à endurer ce chant qui l’enveloppe jour et nuit, à supporter ces visions de l’avenir dans lesquelles elle se voit à tout jamais enchaînée à un homme qui, elle le sait, finira par détruire sa famille… mais qu’elle aime déjà plus que tout au monde, envers et contre tous et en dépit d’elle-même…

 

Zane… le seul homme au courant du secret des Drakons, l’ancien apprenti de Clarissa...

 

À l’époque du premier roman, Zane n’était qu’un petit garçon d’une dizaine d’année, sauvé d’une mort certaine par Clarissa et à qui celle-ci avait dû révéler sa véritable nature en lui faisant promettre le secret… Depuis lors, Zane est resté fidèle à son serment et n’a jamais rien révélé. Mais il n’accepte pas non plus…

Aujourd’hui, Zane est un homme, un voleur extrêmement habile. Le plus habile, d’ailleurs… C’est à lui que Clarissa confie la mission d’aller chercher le Draumr, dont maintenant tous les Drakons entendent le chant… un chant qui a sur eux le même effet que celui des sirènes sur Ulysse… un chant qui les emporte, leur fait tout oublier, un chant qui peut même les tuer, jusqu’au dernier…

 

Mais Clarissa ne sait pas que sa fille, Lia, est déterminée à trouver ce diamant avec Zane et à le détruire…

 

Lia pourra-t-elle changer l’avenir ? Pourra-t-elle sauver sa famille ? En cherchant le diamant, ne précipite-t-elle pas sa propre perte ?

 

J’ai vraiment aimé ce roman, chers lecteurs, vraiment ! La légende mise en place par Shana Abé dans cette série est riche et passionnante, elle demande même d’y revenir à quelques reprises pour bien tout comprendre. Mais j’aime son style à la fois poétique et palpitant. J’aime la construction de ses romans, l’histoire entrecoupée de passages racontés par une autre voix, une voix omnisciente, une voix qui raconte un autre point de vue…

 

J’aime aussi le fait que l’histoire progresse d’un roman à l’autre. Chaque opus peut se lire de manière indépendante, car la légende est reprise au début du roman, mais je trouve particulièrement intéressant de retrouver des personnages d’un roman précédent et de les voir évoluer… Dans ce second tome, c’est Zane que l’on retrouve, le petit Zane devenu homme… et je sais que dans le prochain, l’héroïne sera une petite fille que nous avons rencontrée à la fin de ce roman. Une fillette d’une dizaine d’année qui deviendra une femme dans The Queen of Dragons. Ce que j’aime aussi, c’est que l’histoire ne prenne pas fin lorsque la dernière page est tournée. Que les événements d’un roman aient des conséquences dans le roman suivant, que le fil conducteur soit visible et qu’il vienne compléter l’histoire d’amour entre les deux protagonistes principal.

 

J’aime les personnages, j’aime les enjeux, j’aime l’originalité de la série. J’aime sa poésie, j’aime la beauté des descriptions. J’aime la séduction des pierres, j’aime ce peuple de dragons.

 

J’aime cette série tout court, chers lecteurs, elle me plait, elle m’enchante, elle m’emporte dans un univers fantastique qui me fait rêver et dans lequel je me perdrais bien à l’insu de mon plein gré !

 

Pour information, cette série se compose aujourd’hui de 5 tomes :

The Smoke Thief

The Dream Thief

The Queen of Dragons

The Treasure keeper

The Time Weaver

 

Nul doute que je vais très vite les lire, chers lecteurs, et en attendant, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans l’univers merveilleux des Drakons…

 

 

TheDreamThief(Titre original) The Dream Thief (The Drakons – 2)

Shana Abé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E


Ah ben voilà, je suis maudite, j'ai LU ton post alors que j'ai déjà commandé les 2 premiers tomes de cette série. ¨Pfff je suis faible, je n'ai pas résisté.


Je n'avais pas vu que c'était traduit, j'ai tendance à ne pas chercher plus loin. Bon j'attends mes livres avec impatience. J'ai lu hier soir Jane austen ruined my life de Beth Patillo : c'est
bien mais bof, on reste sur sa faim et c'est un peu baclé, relaché. Dommage.



Répondre
P


Mmmm.... la LCA est faible, de toute façon, ne le savais-tu pas encore???


Je suis une ignoble tentatrice, gniark, gniark! :D


Pour Jane Austen ruined my life, c'est dommage que tu n'aies pas plus accroché que cela! Moi, le format court m'a convenu, c'était parfait pour l'avion, et comme je ne savais pas à quoi
m'attendre, j'ai eu une bonne surprise! Bon, c'est pas grave, j'ai d'autres romans en réserve à te faire découvrir! :D



S


Ha ba oui, en plus je me rends compte que c'est un que tu as lu récemment ! En revanche les couvertures en VO sont quand même vachement plus belles ! On est pas gâté nous !



Répondre
P


Carrément oui, je préfère les couvertures en VO, quoi que celle du Voleur de brume se défendait quand même!!



S


Hooo, le 1er tome est traduit !! Je suis très tentée de le découvrir parce qu'il me semble que cette série est un gros coup de coeur !



Répondre
P


Mais ouiiiiiiiiiiiiiiii, il est traduit!


Et oui, cette série est un coup de coeur!!! Totalement ! Je pense que ça te plairait aussi, d'ailleurs!



A


Dévoré, avalé, passé comme une lettre à la poste. Je regarderais bien pour la suite en effet, j'avais lu le premier
en français. Tu sais si le 2eme a déjà été traduit? (Note qu'il ne me faudrait pas grand chose pour le lire en anglais si ce n'est pas le cas)



Répondre
P


À ma connaissance, il n'est pas traduit encore... ça viendra peut-être, d'ailleurs, mais pour le moment, ta seule échappatoire est de le lire en anglais!



A


J'avais dévoré le voleur de brume et celui ci a l'air tt aussi bon. MMMM, mon portefeuille va finir par se plaindre.



Répondre
P


Ah oui, toi aussi, tu l'as dévoré?? Alors ne résiste pas à la suite!!!