The Duke And I (The Bridgertons 1) - Julia Quinn

Publié le par Pimpi

TheDukeAndI-copie-1.jpg

 

By all acounts, Simon Basset is one the verge of proposing to his best friend's sister, the lovely—and almost-on-the-shelf—Daphne Bridgerton. But the two of them know the truth—it's all an elaborate plan to keep Simon free from marriage-minded society mothers. And as for Daphne, surely she will attract some worthy sutiors now that it seems a duke has declared her desirable.

 

But as Daphne waltzes across ballroom after ballroom with Simon, it's hard to remember that their courtship is a complete sham. Maybe it's his devilish smile, certainly it's the way his eyes seem to burn every time he looks at her... but somehow Daphne is falling for the dashing duke... for real! And now she must do the impossible and convince the handsome rogue that their clever little scheme deserves a slight alteration, and that nothing makes quite as much sense as falling in love...

 

 

*****************

  Je sais que je vais vous surprendre, là, mais je n'avais encore jamais lu Julia Quinn jusqu'à présent. Mais comme il n'est jamais trop tard pour bien faire, et que bien faire, c'est mon ambition dans la vie, je me suis dit qu'il était grand temps de m'y mettre. En fait, pour être tout à fait honnête, j'ai appris que le tome 3 de la chronique des Bridgerton était une réécriture de Cendrillon. Psychorigide un jour, psychorigide toujours, je ne peux pas lire un tome 3 sans avoir lu les deux tomes précédents, c'est limite physique, là. Rendu là, on pourrait presque parler de TOC, mais bon. Passons.

 

J'ai donc décidé, à l'unanimité avec moi-même, de commencer par The Duke and I, le premier tome de la chronique des Bridgerton. Les célèbres Bridgerton, lus et adulés dans le monde entier. Si si, ceux-là oui!

 

La famille des Bridgerton compte deux parents (classique, carré, jusque là, tout le monde suit) et huit enfants. Huit enfants, huit tomes, oui, faites le calcul, ça fait un tome par enfant. Et pour que chaque enfant n'oublie pas son ordre de naissance, Mrs Bridgerton a décidé de leur donner des prénoms dont l'initiale commence par les premières lettres de l'alphabet: le premier fils s'appelle Anthony, le second Benedict, le troisième Colin, la quatrième venue et première fille s'appelle Daphnée et ainsi de suite.

 

C'est à Daphné que s'intéresse ce premier tome. Oui, on aurait pu commencer par Anthony, mais son tour viendra, n'ayez crainte. Et puis, commencer par le début d'une liste, c'est surfait, tout le monde le sait. Sauf quand on souffre de TOC.

 

Daphné donc, disais-je, avant que je ne me perde dans mes propres diggressions. Daphné qui commence à veillir (imaginez donc, chers lecteurs, qu'elle a dépassé la vingtaine et qu'elle n'est toujours pas mariée! Une honte, c'est parfaitement scandaleux!), qui va de saison en saison sans trouver chaussure à son pied (ou bague à son doigt, en l'occurrence). Daphné, qui, pour avoir vécu avec trois grand frères, possède une grande connaissance de la psychologie masculine. Daphné enfin, qui doit supporter les tentatives désespérées de sa mère de la marier tout en essayant d'échapper aux avances pour le moins non désirées d'un certain admirateurs audacieux qui ne trouve rien de mieux que de lui dire, pour la demander en mariage : mais si vous ne m'épousez pas, qui le fera? Hum, question déclaration d'amour inconditionnel, on a vu mieux, non? Et c'est alors qu'elle se débarrassait de l'importun d'un bon coup de poing que fit son entrée sur le devant la scène le duc du titre. Simon, ami d'étude d'Anthony (le grand frère, donc, suivez un peu). Doté d'un esprit chevalresque, Simon était sur le point de se précipiter au secours de la pauvre Daphné quand il se rendit compte que la "pauvre" Daphné s'en sortait très bien sans lui... et qu'il décida de profiter du spectacle.

 

Cette scène fut le début d'une amitié. Une amitié qui l'amena à faire à Daphné une proposition pour le moins étrange: selon une déduction toute masculine, du moment qu'un duc s'intéresse à elle, Daphné va se voir courtiser par de nombreux jeunes hommes qui jusque là n'avaient pas daigné lui accorder un regard. Il lui propose donc de lui montrer "pour de faux" un intérêt romantique et de la courtiser, pour attirer les autres jeunes hommes. Cela lui permettra, à lui, d'être débarrassé de toutes ces prétendantes (et surtout de leur mère) qui lui courent après. Une situation win-win, comme on dit en bon français, non? Sauf que bon, ni l'un ni l'autre ne se doutait que leurs sentiments allaient évoluer... et quelle est cette blessure que semble cacher Simon? Une blessure provenant de son passé douloureux que Daphné découvrira à ses dépends...

 

Avec ce roman, Julia Quinn a fait direct son entrée dans mon panthéon personnel des auteures de romance, aux côtés de Lauren Willig et d'Eloisa James. Oui madame! Direct sur le podium! Parce que ce roman, c'est EXACTEMENT tout ce que je recherche dans une romance. Il est drôle, très drôle, il est romantique à souhait, l'histoire n'est pas trop facile, il est bourré de clins d'oeils (comme celui à la première phrase de P&P, par exemple). Les personnages sont bien campés, certains sont hilarants, d'autres sont cyniques. Les frères de Daphné sont protecteurs à souhait, comme on les aime. Et cette chroniqueuse mystérieuse qui régale quotidiennement les lecteurs du journal local de ses remarques sarcastiques est absolument délicieuse, je brûle d'en savoir plus sur elle!

 

Je me suis réellement régalée de la première page à la dernière page de ce roman. Je ne sais d'ailleurs pas comment vous dire à quel point j'ai adoré ce livre! En le lisant, je me suis presque dit "where have you been all my life?". Je ne comprends pas comment j'ai pu survivre aussi longtemps sans avoir lu JQ! Mais maintenant que l'erreur est réparée, croyez-moi quand je vous dis que je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin! J'ai encore trois livres de la série qui m'attendent avant de devoir aller faire le plein en librarie, plus How to marry a Marquis. Et j'en ai repéré plein d'autres! Je suis loin d'en avoir fini avec Julia Quinn!

 

 

TheDukeAndI(Titre original) The Duke and I (The Bridgertons 1)

(Traduction) Daphné et le Duc (Les chroniques des Bridgerton 1)

Julia Quinn

Publié dans Romances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sandy 20/10/2011 10:25



Je suis prise d'un doute affreux : How to marry a marquis fait partie de la même série ? c'est le tome 4 ? Parce que je l'ai commandé (et reçu) et que je suis bien tentée de le lire mais je suis
comme toi : une psychorigide de l'ordre des tomes ! Après tout si l'auteur a jugé bon d'écrire ses histoires dans un certain ordre, je tiens à les lire dans cet ordre !



Pimpi 20/10/2011 16:14



Non, non, pas d'inquiétudes à avoir, How to marry a marquis ne fait pas partie des Bridgerton!!!


Mais voilà, je suis d'accord, pourquoi vouloir contrarier l'auteur! Lisons donc dans l'ordre!



Tam-Tam 19/10/2011 20:20



non....mais ce n'est pas grave tu sais, mes étagères s'en remettent, je l'ai en eBook ^^


Bon, d'accord, je n'ai pas encore d'eBook reader, mais si l'envie me prend de me faire un fix, Daphne et Simon ne sont qu'à un clic!



Pimpi 19/10/2011 20:26



Ah oui, si tu les as au format électronique, c'est mieux que rien du tout!


Tu n'as pas d'ebook reader? Est-ce que tu as envie d'être convaincue? :D Parce que je peux, je suis in love avec mon ebook reader alors j'en ai des tonnes à dire! :D



Asia M 19/10/2011 16:32



Un roman que j'ai aimé, moi aussi, et qui m'a fait découvrir Julia Quinn. Cependant, à l'époque j'avais trouvé qu'il lui manquait un tout petit je-ne-sais-quoi pour être vraiment génial, et
depuis j'ai lu d'autres Quinn qui m'ont plu encore davantage! Alors bonne lecture! ;)



Pimpi 19/10/2011 20:06



Bonjour Asia M et bienvenue sur mon blog!


Alors ce que je retiens de ce que tu me dis, c'est que j'a encore plein de belles heures de lecture en perspective avec Julia Quinn! C'est merveilleux, you made my day! :D



maijo 19/10/2011 16:22



Bon, ça va parce que l'homme m'a donné une certaine somme à écouler en bouquins et qu'elle n'est pas encore finie, hein? Sinon j'aurais trouvé ton superbe billet à la limite de la cruauté. Mais
que vois-je? Il est déjà commandé!



Pimpi 19/10/2011 20:05



Ouuuuuuuuuuuh, il est commandé!! Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!! :D



Tam-Tam 19/10/2011 13:44



ahhhhhhhh simonnnnn!!!!!!! daphneeeeee!!!!!!!!!


savais tu que c'est ce qui pour moi à marqué le début de mon amitié avec Chi-Chi!


Elle m'a prété ses JQ. Je suis tombée amoureuse de ses héros. And the rest is history!


Mes chouchou: Daphne, Anthony, Colin...pas forcement dans cet ordre...J'ai aussi de l'affection pour Hacynthe....mais c'est ce trio là que je me procurerais en version papier un jour!



Pimpi 19/10/2011 20:05



Aaaaaaaaaaaah, non, je ne savais pas que c'était ce roman qui vous unit à jamais dans l'amour de la Romance (oui, je mets une majuscule, elle le mérite bien).


Là, ça fait un moment que j'ai sorti l'histoire d'Anthony. D'autres obligations m'ont tenue éloignée, mais je vais bientôt reprendre!!! :D


Donc, tu ne les as pas chez toi? Quelle catastrophe!!! :(