The Man Who Loved Pride and Prejudice – Abigail Reynolds

Publié le par Pimpi

TheManWhoLovedPrideAndPrejudice


Cassie Boulton, biologiste spécialiste des milieux marins, aime son café avec de la crème et ses livres avec une bonne dose d’optimisme. Son roman préféré a beau être Orgueil et Préjugés, elle ne se laisse absolument pas séduire par le Darcy des temps modernes qui fait soudain irruption dans sa vie.

 

Silencieux et distant, Calder Westing III ne semble pas avoir grand-chose à offrir d’autre qu’un nom de famille illustre. Sauf qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Calder est plus mystérieux qu’il n’y paraît et il a vite fait de tomber sous le charme de Cassie. Surtout après une nuit passionnée au bord de la mer. Mais Cassie reste distante. Sa réussite professionnelle, sa vivacité d’esprit et son caractère chaleureux dissimulent un passé que Cassie est bien déterminée à continuer de cacher. Ce qui implique d’éviter tout homme qui se rapproche un peu trop. Surtout s’il est aussi séduisant et dangereux que Calder.

 

Frustré par le comportement de Cassie, Calder décide de lui avouer ses sentiments de la seule manière qui lui permette de se faire entendre de Cassie : en s’inspirant de leur histoire pour réécrire celle de Lizzy et de Darcy. Mais Cassie risquera-t-elle son avenir pour lui avouer la dangereuse vérité sur son passé ?

 

 

*****************************

 

Quand, cherchant un autre livre dans les rayons de mon libraire préféré, je suis tombée nez-à-nez avec cette réédition de Pemberley by the Sea (oui, l’éditeur a eu envie de changer le titre du roman, je trouve ça scandaleux, j’aimais bien le titre choisi par l’auteure), j’ai vu ça comme un signe et sans même réfléchir, je me suis emparée du roman.

 

C’était il y a quatre ou cinq semaines, environ. Et croyez-moi quand je vous dis que son séjour dans ma PAL fut des plus brefs, il n’a même pas eu le temps de se faire des amis !

 

ATTENTION ! Ce billet...

 

Couinement

 

Voilà, ça, c'est dit.

 

Car oui, chers lecteurs, j’ai adoré, littéralement adoré, ce roman.

 

Il s’agit en fait d’une version moderne de Pride & Prejudice. L’histoire est assez bateau : une jeune femme de condition modeste rencontre un homme de haute extraction sociale. Il est froid, distant et orgueilleux, elle est chaleureuse, passionnée et taquine. Il se conduit en parfait Darcy, la rembarrant au bal, refusant de participer aux conversations lors d’un déjeuner à quatre. Influençant les décisions de son ami au sujet de la meilleure amie de Cassie. Elle le trouve trop hautain et le déteste cordialement. Mais voilà, il tombe amoureux d’elle, malgré tout, et tente de la séduire. Après une nuit de passion qui donne chaud chaud chaud (oui, après tout, on n’est pas dans Jane Austen, on a le droit de fauter avant le mariage), elle le repousse, persuadée qu’il ne s’est servie d’elle que pour passer le temps…

 

Et c’est là tout ce que je vous dirai, chers lecteur, mais sachez que j’ai couiné, en lisant ce roman ! Parce que c’est une version moderne de Pride and Prejudice, et que j’ai littéralement ADORÉ retrouver toutes ces références à mon roman favori, comme le bal, comme le meilleur ami, comme la fameuse lettre qui, dans ce roman, est absolument, merveilleusement et indécrottablement la façon la plus romantique de déclarer son amour à une femme, comme l’orgueil et les préjugés. J’ai couiné parce que Calder est un homme selon mon cœur, pour plein de raisons, parce que Cassie est une héroïne telle que je les aime, parce que le style, l’univers, l’histoire créés par l’auteure dans ce roman ont trouvé leur écho dans mon petit cœur tout mou. Parce que je suis une couineuse professionnelle et que ce roman, c’est un pur bonheur de lecture, un plaisir de tous les instants ! Parce qu’Abigaël Reynolds est une vraie fan de Jane Austen et de Pride and Prejudice et que son amour pour ce roman transperce à chaque ligne qu’elle écrit.

 

Parce que c’était lui, parce que c’était moi.

 

Et j’en connais au moins une qui serait du même avis que moi…

 

TheManWhoLovedPrideAndPrejudice(Titre original) The Man Who Loved Pride and Prejudice

(anciennement publié sous le titre Pemberley by the sea)

Abigaïl Reynolds


Publié dans Autour de Jane Austen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alice 27/11/2010 14:25



Quel chance tu as d'avoir un libraire qui a ce genre de livres dans ses rayons!!



Pimpi 27/11/2010 14:49



En fait, c'est une immense librairie (façon FNAC, si tu veux) sur plusieurs étages, et on peut commander pas mal de choses aussi. Comme un amazon mais en dur! :) Du coup, j'y trouve persque tout
ce que je veux!!! J'ai de la chance, j'habite dans une ville à la culture bilingue! Ça aide!



Karine :) 27/07/2010 15:40



Quoi, c'Est Pemberley by the sea???  J'ai failli commander les deux!!  Bon, je vais me contenter d'un seul alors!!!  Mais pas tout de suite, j'ai encore deux Austen trucs à lire
avant!!



Pimpi 27/07/2010 15:47



Ah si tu avais commendé les deux, tu aurais bien été embêtée, parce que c'est le même!! J'ai A-DO-RÉ!!!



sandy 17/07/2010 17:04



Faut vraiment que j'améliore mon anglais... et vite !! ;o)



Pimpi 17/07/2010 17:24



Quand je te disais que c'est tout un monde qui s'ouvre à toi, quand tu peux lire l'anglais! Ce roman, je suis SURE qu'il te plairait ! C'est EVIDENT! J'en suis folle et le héros est juste....
yummy!



kali 16/07/2010 23:47



Roooh, voilà qui est fort tentant...



Pimpi 17/07/2010 17:22



Ecoute, c'est simple, je l'ai simplement dévoré, ce roman, ça a été un vrai régal!!



Anne Shirley 16/07/2010 11:14



ça m'a tout l'air d'être une super lecture d'été ça dis moi ! Je m'empresse de noter sur ma PAL virtuelle !



Pimpi 16/07/2010 14:24



Note, note, ce livre est un petit bijou pour l'été (et pour l'hiver aussi, ne soyons pas sectaires! ) !