The Masque of the Black Tulip (Pink Carnation series #2) – Lauren Willig

Publié le par Pimpi

TheMasqueOfTheBlackTulip

 

The Pink Carnation, history's most elusive spy and England's only hope for preventing a Napoleonic invasion, returns in Lauren Willig's dazzling imaginative new historical romance. The Masque of the Black Tulip opens with the murder of a courier from the London War Office, his confidential dispatch for the Pink Carnation stolen. Meanwhile, the Black Tulip, France's deadliest spy, is in England with instructions to track down and kill the Pink Carnation. Only Henrietta Selwick and Miles Dorrington know where the Pink Carnation is stationed. Using a secret code book, Henrietta has deciphered a message detailing the threat of the Black Tulip. Meanwhile, the War Office has enlisted Miles to track down the notorious French spy before he (or she) can finish the deadly mission. But what Henrietta and Miles don't know is that while they are trying to find the Black Tulip (and possibly falling in love), the Black Tulip is watching them.

 

*****************************

 

Vous rappelez-vous, chers lecteurs, que j’avais eu un gros coup de cœur pour le premier tome de cette série mettant en scène de sexy espions en knee breeches, des héroïnes aventurières et audacieuses et des références à la littérature à foison ? Le tout dans une ambiance follement romantique et absolument palpitante ? Et voilà, j’ai récidivé. Encore. Et encore (oui, à l’heure où j’écris ce billet, je suis en train de lire le troisième opus de cette fascinante série à laquelle je suis devenue totalement addict…).

 

Dans The secret History of the Pink Carnation, nous avions découvert l’identité secrète de The Pink Carnation. Nous avions également assisté à la débandade de Richard Selwick, aka The Purple Gentian, qui, en courtisant Amy Balcourt et en l’épousant, s’est exposé un peu trop et a fini par être découvert. Aaaaaah… l’amour…

 

Sauf qu’à l’instar du mouron rouge, The Purple Gentian avait son équipe à lui. Et c’est The Pink Carnation qui reprend sa suite pour déjouer les plans diabolique de Napoléon Bonaparte pour envahir l’Angleterre. Et notre espion au nom si romantique a découvert que Londres habritait en son sein… un dangereux espion français à la solde de Napoléon, chargé de découvrir l’identité de The Pink Carnation. Quoi de plus naturel alors, que de s’intéresser de près aux personnes les plus proches de l’ancien Purple Gentian ?

 

Lady Henrietta Selwick et Miles Dorrington. L’une a goûté à l’aventure et à l’espionnage à la fin de The Pink Carnation et aimerait bien s’impliquer un peu plus dans cette activité aussi follement amusante. L’autre est le bras droit de Richard au War Office et son meilleur ami depuis toujours. C’est d’ailleurs à Miles que Richard a confié la surveillance de sa petite sœur, Lady Henrietta, lorsque celui-ci a quitté Londres pour s’installer dans une région un peu plus retirée avec Amy (où ils ont ouvert une école d’espionnage, of course).

 

Sauf que voilà. Henrietta n’est plus la petite fille de 2 ans qu’a connu Miles il y a bien longtemps que ça. Quelque part au cours des 18 dernières années, Hen a grandi et est devenu une femme. Et le jour où Miles ouvre les yeux, sa mission de surveiller Hen prend une toute autre ampleur…

 

Face à la menace imminente de l’attaque du mystérieux espion, The Black Tulip, Hen et Miles doivent non seulement déjouer la surveillance dont ils font preuve, mais aussi découvrir l’identité de la Tulipe et tenter de comprendre les nouveaux sentiments qui s’éveillent en eux…

 

Second roman, second coup de cœur. Inutile d’en dire plus. J’ai tout aimé dans ce roman. J’ai adoré retrouver l’histoire cadre d’Éloise et de Colin, l’une aspirante docteure en histoire dont le doctorat porte sur l’espionnage pendant le règne de Napoléon, l’autre le dernier descendant de Richard Selwick, l’humour de l’auteur et les références littéraires dont elle parsème ses romans (une femme qui arrive à mentionner Jane Austen, Dante Alighieri, Fany Burney, pour ne mentionner qu’eux, est forcément dans mes idoles), l’histoire d’espionnage, totalement fictive, mais qui s’inscrit dans une Histoire quant à elle totalement réelle, et les personnages, drôles et attachants. Notons que dans ce second tome, l’histoire d’amour prend un peu le pas sur l’histoire d’espionnage, mais personnellement, ça ne m’a pas dérangée outre mesure…

 

Amour, humour, aventure, espionnage, knee breeches et gants de soie… le cocktail parfait pour me séduire… Séduite j’ai été, séduite je reste. J’adore, chers lecteurs, j’adore !

 

logofindeserierbordeau

 

 

 

rrc2011large

 

 


TheMasqueOfTheBlackTulip(Titre original) The Masque of the Black Tulip

Lauren Willig

Publié dans Lauren Willig

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sandy 27/02/2011 19:20



Ouhh que j'ai hâte de démarrer le 1er !! 



Pimpi 28/02/2011 15:47



Ouuuuuuuuuuuuuuuh que j'ai hâte que tu le démarres aussi!!!



Cécile 25/02/2011 23:10



Ahh les sexy espions... je VEUX !!! tu sais donner envie...



Pimpi 28/02/2011 15:45



Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!