The Rose Garden - Susanna Kearsley

Publié le par Pimpi

TheRoseGarden.jpg

 

 

When Eva’s filmstar sister Katrina dies, she leaves California and returns to Trelowarth, Cornwall, where they spent their childhood summers, to scatter Katrina’s ashes and in doing so return her to the place where she belongs.

 

But Eva must also confront the ghosts from her own past, as well as those from a time long before her own. For the house where she so often stayed as a child is home not only to her old friends the Halletts, but also to the people who had lived there in the eighteenth century. When Eva finally accepts that she is able to slip between centuries and see and talk to the inhabitants from hundreds of years ago, she soon finds herself falling for Daniel Butler, a man who lived – and died – long before she herself was born.

 

Eva begins to question her place in the present, and in laying her sister to rest, comes to realise that she too must decide where she really belongs, choosing between the life she knows and the past she feels so drawn towards.

 

 

 

*****************

 

 

 

Il y a plusieurs façons de m'appâter avec des livres. Qu'on me dise qu'il s'agit d'une très belle histoire d'amour, que l'on me dise que l'intrigue du roman repose sur un voyage dans le temps. Et quand on me dit que le roman contient exactement ces deux éléments, moi, je réponds "je signe où?". La dernière fois que c'est arrivé, j'ai fait une superble découverte avec Overseas, de Beatriz Williams. Qui avait été recommandé par Lauren Willig. Dans le même billet, elle parlait d'un autre roman qui faisait partie de son trio gagnant en matière de voyages dans le temps : The Rose Garden, de Susanna Kearsley. Ni une, ni deux, je l'ai emprunté à la bibliothèque et je me suis plongée dans ce fantastique roman...

 

L'histoire commence sur une note très triste. La soeur de l'héroïne vient de décéder et Eva, notre héroïne, est chargée de disséminer ses cendres à l'endroit qui représentait le bonheur pour sa soeur. Là où elle s'était sentie la plus heureuse. Elle décide donc de retourner dans une petite ville de Cornouailles, Trelowarth, dans la demeure dans laquelle elle et sa soeur ont passé leurs étés étant enfants.

 

Là, elle retrouve Mark et et Susan, frère et soeur et amis d'enfance d'Eva et Katrina. Mais un beau jour, alors qu'elle marche tranquillement sur un sentier ombragé de la propriété, la vision d'Eva devient floue et le paysage change. Notre héroïne se retrouve soudain, sans comprendre comment, ni pourquoi, en 1715. Là, elle fait la connaissance de Daniel Butler. Un homme séduisant, musclé, intelligent... et contrebandier. Mais à peine Eva commence-t-elle à faire connaissance que déjà, le phénomène qui l'avait fait revenir dans le passé la ramène impittoyablement dans le présent...

 

Ses allers et retours seront sporadiques et irréguliers, parfois courts, parfois longs, mais chaque retour dans le passé la rapproche un peu plus de la famille Butler, de Daniel, de son frère, et de leur ami, et malgré elle, même si elle sait que c'est une très mauvaise idée, Eva commence à tomber amoureuse de Daniel... Et avec elle, moi aussi, je suis tombée amoureuse de Daniel (en même temps, avec son nom de famille, pouvais-je vraiment faire autrement?). C'est le gentleman par excellence, attentif, séduisant sans être séducteur, drôle, très drôle, comment lui résister? Eva n'a pas pu, et moi non plus...


 

Ce roman a été une magnifique découverte. Je suis tombée amoureuse du style de Susanna Kearlsey, de la manière dont elle entremêlait l'histoire de la famille Butler avec celle d'Eva, le côté roman historique, les paradoxes temporels. Le livre est extrêmement bien construit et il nous tient en haleine jusqu'à la dernière page. Les personnages sont extrêmement attachants, on a envie de faire partie de leur famille et de vivre leur vie de contrebandier, à la fois dangereuse et excitante. Eva, toute en retenue, m'a beaucoup touchée, et j'ai beaucoup aimé la manière très pudique dont Susanna Kearlsey a traité son deuil. J'ai adoré l'ambiance intimiste du roman, cette petite ville de Cornouailles, le bout du monde, et sa roseraie transformée en salon de thé. J'ai adoré toutes les petites touches, les informations historiques, la rencontre des grands-parents de la belle-mère de Mark et Susan, romantique au possible... tout un tas de petits détails qui m'ont accrochée dès le début et qui ont fait que ce roman et moi, ça a été une grande histoire...

Je veux une roseraie identique, moi aussi, quand je serai grande et que j'aurais mon salon de thé... Elle est juste trop belle!

 

 

Je ne vous en dirai pas plus sur l'histoire et son contenu... c'est un roman que l'on savoure mieux quand on ne sait pas à quoi s'attendre. Mais ce que je vais vous dire, chers lecteurs, c'est que je viens clairement de découvrir une auteure qui est tout à fait pour moi. Une auteure dont j'aime à la fois le style, l'ambiance et les thématiques (oui, je suis déjà allée fureter pour savoir ce qu'elle avait écrit d'autre et je me réjouis d'avance de lire ses autres romans!), une auteure dont je vais creuser la bibliohraphie, assurément!

 

C'est fou comme certains auteurs nous font découvrir des choses dont on n'aurait probablement jamais entendu parler sans eux....  j'adore ça!!! J'en redemande, même!

 

TheRoseGarden(Titre original) The Rose Garden

Susanna Kearsley

Publié dans Voyages dans le temps

Commenter cet article

Karine :) 17/07/2012 04:40


Non, tu ne savais pas?  Pourtant, c'est ce qui m'a attirée dans Doctor Who au début.  Sans ça, jamais je n'aurais vu la série...

sandy 12/07/2012 07:34


rhooo, ça donne trop envie !! C'est pas trop compliqué le niveau d'anglais ??

Pimpi 17/07/2012 01:22



Non, non, le niveau d'anglais n'est pas compliqué du tout! Je l'ai trouvé très abordable!



Cess 11/07/2012 16:28


Tu donnes très envie, je me le note, pour quand je parlerai fluently anglais :-)

Pimpi 17/07/2012 01:22



Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!



Tam-Tam 11/07/2012 15:30


Comment!! je proteste!!! tu ne fais pas référence à Jamie dans ton introduction, parce que voyage dans le temps et grande histoire d'amour= Jamie quoi!!!


Bon, je te pardonne parce que c'est bien toi hein? et aussi parce que tu vas m'aimer parce que je suis en plein dans l'écoute du dernier Willig...


Mais trève de circonvolutions, cette histoire, ca sent la fin en noeud de boudin...est ce que ce livre est un princess material?? happy end etc?? tu me connais, je sui trop sensible pour autre
chose ^^


autre question stupide, tu as fini par mettre la main sur le Jude Devreaux (knight in shinning armor)??

Pimpi 17/07/2012 01:22



Ouiiiiiiiii, c'est totalement du Princess Material!!! Aucune crainte à avoir là-dessus!!!!!


Pour Jamie, un malheureux oubli de ma part, la faute à mon manque de temps! :)



Bella 10/07/2012 20:45


Ça me plaît... je note ! :-p

Pimpi 17/07/2012 01:21



Ouiiiiiiiiiiiiii! Noooooooooooote!