Un héros de notre temps – Michel Lermontov

Publié le par Pimpi

UnHérosDeNotreTemps

 

Voulitch s’assit à la table… Ses lèvres pâles sourirent ; néanmoins, malgré son sang-froid, il me sembla lire sur son visage pâle la marque de la mort.

« Vous mourrez aujourd’hui », lui dis-je. Il se tourna vers moi rapidement, mais me répondit avec calme et lenteur :

« Peut-être que oui, peut-être que non… »

Ensuite, s’adressant au major, il lui demanda si le pistolet était chargé.

 

*****************************

 

Je viens de terminer ce roman, que j’ai pu lire grâce à l’extrême gentillesse de Uncoindeblog, qui me l’a envoyé pour Noël, après que je lui ai mentionné mon envie de le lire quelque part lors d’une visite dans une librairie cet été… Karine et moi étions tout aussi désireuse de le lire l’une que l’autre, alors Uncoindeblog nous en a envoyé un exemplaire à chacune… nous ne pouvions que le lire ensemble, Karine et moi, n’est-ce pas ! Enfin, quand je dis ensemble… je me suis trouvée tellement prise dans le roman que je l’ai dévoré en deux jours alors que je pensais en avoir pour la semaine, laissant derrière moi ma pauvre Karine, qui, une fois n’est pas coutume, avait moins de temps pour lire que moi… Rassurez-vous, elle m'a vite rattrapée!

 

Michel Lermontov, souvenez-vous, chers lecteurs, est un auteur russe dont j’avais découvert la prose grâce à son œuvre inachevée, La Princesse Ligovskoï, que j’ai lu l’an dernier. Dès les premières pages, le style de Lermontov m’avait séduite, emportée avec lui dans son humour irrésistible. J’avais beaucoup d’attente pour ce roman !

 

Ai-je été déçue ? Non, loin de là ! Si je n’ai pas retrouvé dans ce roman l’humour que j’avais tellement aimé dans La Princesse Ligovskoï, je n’en ai pas moins grandement apprécié le style de l’auteur, ses descriptions, qui nous permettent de saisir la beauté du paysage qu’il nous dépeint, mais aussi, et surtout, les descriptions des personnages dont il prend beaucoup de plaisir à nous brosser le portrait…

 

Ce roman nous est présenté par l’auteur lui-même comme un carnet de voyage, un récit de ce qu’il a pu entendre, des conversations qu’il a eues, des histoires qu’il a découvertes, lors d’un voyage dans le Caucase. Le roman s’ouvre d’abord par un bref exposé de la situation, sa rencontre avec un vieil homme, Maxim Maximytch, qui lui conte l’histoire d’une jeune femme, Bella, devenue, dans des circonstances un peu rocambolesques, la femme de son ami, Petchorine, exilé au Caucase suite à un duel. L’histoire de ces deux jeunes gens, leur rencontre, leur amour et sa fin… Juste après ce récit, par un hasard que seuls les romans savent créer, ce même Petchorine croise le chemin de notre auteur et de son compagnon de route provisoire, Maxim. C’est alors pour le narrateur l’occasion de nous montrer une nouvelle facette de la personnalité de Petchorine, et de se rendre propriétaire, bien involontairement, certes, des journaux intime de ce dernier… journaux à l’apparence un peu décousue, qui constituent la seconde partie de ce roman et dans lequel Petchorine raconte raconte un séjour dans une ville d’eau, son « ami » Grouchnitski, la Princesse Mary Ligovskoïa, qu’il séduit par arrogrance, par vengeance, par ennui, et Vera… et le duel, qui entraînera son exil au Caucase.

 

Au travers de ce récit à trois voix, l’auteur nous brosse donc le portrait de Petchorine, un homme russe « moderne », un militaire, à la personnalité étrange, inconstante, dont le cynisme n’a d’égal que la désinvolture et le détachement, et auquel l’intelligence donne un sentiment de supériorité à la limite du supportable… et dont les conversations prennent parfois un tour totalement savoureux par leur cynisme et leur ironie et qui m’ont souvent fait sourire… Irrévérencieux au minimum, irrespectueux parfois même, Petchorine est un personnage fascinant que l’on prend plaisir à détester !

 

Mais là où j’ai été vraiment contente, c’est lorsque que je me suis rendue compte que Petchorine n’est personne d’autre que… le héros du roman inachevé de Lermontov, La Princesse Ligovskoï (qu’il a commencé avant Un héros de notre temps, en fait…) ! Et si je vous dis qu’à peine le roman terminé, je me suis précipitée dans ma bibliothèque pour relire les quelques pages qui constituent ce dernier roman, est-ce que je vous étonne ??

 

Au final, donc, un roman qui n’a pas la saveur pleine d’humour, ni la légèreté qui m’avaient procurée tant de plaisir lors de ma découverte de l’auteur, mais dont j’ai énormément aimé la lecture, et que je recommande tout de même à tous les amateurs ! Un roman considéré comme subversif à sa sortie et qui aurait valu à Lermontov la mort dans un duel, dans des circonstances obscures encore aujourd’hui.

 

Petit plus, également, la version russe, que j'ai pris plaisir à parcourir et à déchiffer à mesure de ma lecture!

 

Allons donc ensemble lire le billet de Karine, avec qui j’ai lu ce livre… et n’oublions pas de remercier très chaleureusement Uncoindeblog pour ce cadeau qui m’a comblée !!! Merciiiii, Uncoindeblog !!

 

Ce roman entre parfaitement dans le cadre de mon défi, Une année en Russie, édition 2011 !

LogoUneAnnéeEnRussie 

UnHérosDeNotreTemps(Titre original) Герой нашего времени 

(Traduction) un héros de notre temps

Michel Lermontov

Publié dans Autour de la Russie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yueyin 03/02/2011 08:02



mais c'est que tu me tenterais... pourquoi pas.. après Pouchkine peut être... ces russes et leur duel vraiment :-)))



Pimpi 03/02/2011 15:20



hi hi hi!!!


Laisse-toi tenter, Yue!



Uncoindeblog 27/01/2011 11:37



Avec grand plaisir Pimpi. C'est tellement facile pour nous de trouver les éditeurs français (et à des tarifs"normaux"). Et puis, il ne prenait pas bcp de place dans le colis de Karine (et elle
était d'accord pour partager ;-D)



Pimpi 27/01/2011 14:53



Merci encore un millions de fois!!!



sandy 25/01/2011 19:35



Pas tentée cette fois !


Mais je suis ravie de voir que tu as adoré soulless et que tu te régales avec Shadow... même si tu souffres, on sait que c'est bon ! ;) Je devrais le recevoir demain ou jeudi... yeahh !



Pimpi 25/01/2011 22:08



Aaah, on ne peut pas être tentée à tous les coups! Je ne suis pas sûre que ce soit pour toi non plus... :)


 


Par contre, oui, Soulless a été un vrai régal (billet bientôt, d'ailleurs) et Shadowfever... oooooh my! :) Je ne peux pas t'en dire plus, mais tu vas adooooorer! :) J'ai trop hâte de pouvoir en
discuter avec toi!



Karine:) 24/01/2011 12:45



J'ai aimé aussi, surtout la partie du journal de Pétchorine et l'histoire de Bella.  Mais bon, contrairement à toi, je savais que c'était le même héros donc je n'ai pas été si surprise!
 Mais j'ai relu également le roman inachevé. 



Pimpi 24/01/2011 19:47



Tu t'étais renseignée, c'est bien! Pas moi, je ne savais pas du tout de quoi il retournait donc je suis tombée des nues quand j'ai compris!! (la fameuse illumination dont je te parlais!! :) )