La montagne aux sacrifices / Le Talisman de Maxandre – Elisabeth Tremblay

Publié le par Pimpi

Pour mon billet sur le premier tome, c’est ici !

Filles de Lune T1 : Naïla de Brume

 

Attention, spoilers sur le premier tome

 

FillesdeLunetome2.jpg

Filles de Lune T2 : La Montagne aux sacrifices

Enfin libérée de l'emprise d'Alejandre et de Mélijna, Naïla n'est pas au bout de ses peines pour autant. La mauvaise volonté d'Alix à l'égard de son rôle de Cyldias perdure, menant sans cesse à la confrontation entre les deux êtres que tout sépare, mais devrait pourtant unir. Réussiront-ils à s'entendre, pour leur propre survie ?

 

En route pour la Montagne aux Sacrifices où elle doit entrer en pleine possession de ses pouvoirs, la Fille de Lune maudite fera la connaissance d'un protecteur au passé mystérieux, Madox, et ira de rencontres déplaisantes en découvertes surprenantes. Toujours poursuivie par les hommes à la solde du sire de Canac, Naïla ne rêvera bientôt que d'une chose : retourner chez elle pour mettre un terme à la vie qui grandit en elle et menace l'équilibre de la Terre des Anciens. Y parviendra-t-elle ?

 

*******************

 

fillesdelunetome3.jpg

Filles de Lune T3 : Le Talisman de Maxandre

Projetée par sa propre faute dans un univers aussi déstabilisant que celui qu’elle vient de quitter, Naïla doit maintenant survivre. Seule. Rien ne l’a préparée à la dure réalité qui l’attend, pas même son passage sur la Terre des Anciens. Ici, plus de frère ni de Cyldias, même récalcitrant, pour veiller sur elle et la défendre. Ou la sauver. Même s’il est vrai que personne, sur Brume, ne se soucie de sa condition de Fille de Lune, elle n’est pas en sécurité pour autant ; la nature est sauvage, à l’instar des hommes qui l’habitent…

 

Tandis que Naïla se nourrit de ses souvenirs pour résister à son calvaire, Alix croise enfin la route de son père. Bénédiction ou calamité ? À cette rencontre viennent s’ajouter de nouvelles responsabilités, plus accablantes encore que son rôle de protecteur. Toutefois, le jeune homme n’est pas au bout de ses peines ; des révélations sur ses origines mettent son existence en péril…

 

Dans l’univers de Darius, la quête des trônes mythiques accapare les esprits et mobilise des armées. Les êtres les plus puissants voient leurs rêves de gloire se concrétiser au moment même où Alix et Naïla doivent affronter les pires tempêtes. Sauront-ils cette fois tirer parti de ce qui les unit ? Ou alors, peut-être sera-t-il trop tard…

 

 

*****************************

 

J’ai décidé de ne faire qu’un seul billet pour les deux tomes, parce qu’ils sont tellement indissociables l’un de l’autre que ce que j’ai à dire pour l’un est valable pour l’autre. Et comme je ne peux pas vraiment vous parler du contenu sans dévoiler l’intégralité du premier tome, je vais essayer de vous en parler au mieux sans vous gâcher le plaisir de la découverte…

 

En fait, les trois premiers tomes de cette saga se lisent d’une traite. Souvenez-vous de ce que je vous disais pour le premier tome : Elisabeth Tremblay laisse son héroïne dans une situation des plus délicates et le lecteur n’a qu’une envie, c’est de se précipiter sur la suite. Certes, j’avais cette envie, mais j’ai attendu deux mois avant de me précipiter sur la suite. Sauf que je sentais le coup venir et avant de finir le second tome, je me suis ruée sur le troisième pour pouvoir enchaîner. Quelle ne fut pas ma surprise en achetant le troisième tome de découvrir qu’il allait y avoir un quatrième ET un cinquième tome. Parce que là… comment je fais pour attendre la suite moi, hein ? Parce que le tome 4 ne sort qu’à l’automne et le tome 5 l’année prochaine. Et moi, je suis devenue très très accro aux aventures de Naïla, et de son Cyldias, Alix (parce que oui, je me permets de l’appeler par son petit nom) et de la Terre des Anciens…

 

Le conseil que j’ai donc à formuler, avant même de vous parler des livres, c’est de prévoir les trois premiers tomes d’un seul coup, parce que l’histoire est tellement prenante qu’on ne peut la lâcher tant qu’on n’a pas découvert le fin mot de tout ce que l’on voit se produire. Ce qui ne veut pas dire qu’à la fin de ce troisième tome, nous ayons les réponses. Bien évidemment que non. On a même autant de questions qu’au début. Ce sont des questions différentes, certes, mais à chaque fois qu’on a une réponse, une nouvelle question se pose, un nouveau mystère apparaît. J’avoue qu’Élisabeth Tremblay est assez douée pour distiller les informations et retenir l’attention de son lectorat !

 

Toute la saga repose sur un monde totalement imaginaire mais ô combien riche et foisonnant, dense et complexe. Un univers qui existe en parallèle de notre monde. Après avoir lu les trois premiers tomes, je suis béate d’admiration devant l’univers créé par l’auteure, qui, à mon sens, s’apparente, de par sa complexité et la richesse de ses légendes, aux mythologies grecques et scandinave et j’y retrouve exactement le même intérêt : la découverte d’un univers où les pouvoirs magiques sont des lieux presque communs, où l’on rencontre des Êtres d’exception et des Filles de Lune, des sorcières et des Sages et où il règne une ambiance de mystère qui me donne envie d’en savoir plus. Mme Tremblay, si une fois de plus vous me faites l’honneur de lire ce billet… permettez-moi de vous poser une question : combien de temps vous a-t-il fallu pour créer cet univers ? Il est tellement riche qu’il n’a pas pu se créer du jour au lendemain !! Combien de temps avez-vous eu cette histoire en vous avant de la coucher sur le papier ?

 

Comment vous parler des romans, chers lecteurs, sans rien vous dévoiler? Je ne vois qu'une manière... mon ressenti...

Vous connaissez cette sensation qui s’empare de nous quand on se trouve face un roman passionnant ? Cette envie irrésistible, ce besoin presque viscéral de dévorer le roman pour simplement savoir ? Savoir, au détriment de la compréhension pleine et entière de l’histoire, au détriment du bonheur de savourer chaque page lentement, de laisser les mots pénétrer notre esprit ? Ce n’est pas si souvent que cette envie me prend avec une telle force. Je me souviens de ma lecture de la série Cœur de Gaël, de Sonia Marmen, il y a quelques années, qui m’avait fait cet effet-là. Le besoin de savoir était tellement fort que j’ai dû faire appel à toute ma volonté pour ne pas aller regarder quelques centaines de pages plus loin pour mettre fin à mon supplice. C’est exactement ce qui m’est arrivé ici. Je me suis sentie tellement happée par l’histoire que j’avalais les pages les unes après les autres, avide de savoir, de mettre fin à cette douce mais terrible torture que je vivais. Maintenant que je sais, je vais pouvoir relire les trois tomes plus lentement (je pensais faire ça à l’occasion de la publication du tome 4), m’imprégner des légendes afin de mieux les assimiler (parce que certaines choses restent encore un peu confuse dans ma tête… heureusement, le T3 propose un glossaire des personnages… à ne pas lire tant qu’on n’a pas fini le T2, par contre, parce qu’il y a du spoil !).

 

Vous l’aurez compris, chers lecteurs, l’histoire de Naïla, de sa quête d’identité, de son combat pour sauver la terre de ses ancêtres, pour se montrer à la hauteur du rôle de protectrice et de gardienne qui lui a été confié, est un grand coup de cœur pour moi. Et là, je peux vous dire que j’ai hâte, très hâte, de lire la suite !

 

(Titre original) Filles de Lune T2 : La Montagne aux sacrifices / Filles de Lune T3 : Le Talisman de Maxandre

Élisabeth Tremblay

Éditions de Mortagne

4,5 /5

 

**********************

 

L’auteure a un blog, sur lequel elle parle des romans et de sa vie d’auteur...

Commenter cet article

sandy 12/11/2010 21:51



haaannn, beurk beurk beurk !! Mais qu'est-ce qui a pris à l'éditeur français de mettre une couverture aussi moche ! L'aurait mieux fait de reprendre la couv québécoise !



Pimpi 14/11/2010 13:23



Eh oui, voilà, on est d'accord....



sandy 12/11/2010 20:04



bon ba j'avais repéré la suite mais pas le tome 1 visiblement ! 


En tout cas j'avais complètement oublié alors zou petite piqure de rappel !


en plus je suis complètement sous le charme des couvertures !



Pimpi 12/11/2010 20:10



Ouiiiiiiiiiiiii, les couvertures du Québec sont magnifiques! Je n'aime pas beaucoup la couverture française, par contre, je la trouve moins belle!! J'espère que tu pourras les avoir facilement!
:)


(et au besoin, on peut s'arranger, je peux toujours te les envoyer!)



Lou 11/03/2010 20:20


Juste un petit mot pour te dire que je laisse ton blog ouvert dans mes onglets depuis longtemps et que je vois passer pleeeeeeeeiiiins de billets sur lesquels je veux te laisser un commentaire
(surtout que je suis bavarde)... mais en ce moment je n'ai pas du tout le temps ! Donc en attendant, un petit coucou et notamment, N&S ne passera pas inaperçu ;)


Pimpi 11/03/2010 21:54


oooooh, Lou! Je suis contente de te voir passer ici malgré tout! T'inquiète, mon blogs et mes billets seront toujours là quand tu auras le temps de laisser tes commentaires!!
Je n'en ai pas beaucoup non plus... de temps, je veux dire!


yueyin 10/03/2010 22:39


aaaahhhh je vais camper devant ma boite aux lettres :-)))) on va s'y mettre bientôt Karine ;-)


Pimpi 11/03/2010 21:52


Je croise les doigts pour que la poste fasse au plus vite!


Karine:) 10/03/2010 14:36


J'ai le 2e dans ma pile!!!  J'attends Yue pour le lire!


Pimpi 11/03/2010 21:50


Yue devrait recevoir le tome 2 et le tome 3 d'ici deux semaines environ!!! :D